Apple: Comment marche la nouvelle fonction Transports en commun dans l’application Plans?

APPLI Quatre ans après son lancement, l’application Plans d’Apple intègre enfin les transports en commun à Paris. Mais réussit-elle à faire mieux que l’éternelle rivale Google Maps ?…

Christophe Sefrin
— 
L'application Plans d'Apple intègre désormais les transports en commun.
L'application Plans d'Apple intègre désormais les transports en commun. — APPLE

Parisien d’un jour ou Parisien toujours ? Pour utiliser les transports en commun dans la Capitale, différentes applications pour smartphones permettent de se laisser guider. Outre Métro Paris ou Citymapper, où l’on retrouve les lignes de métro, de RER ou de bus pour se déplacer (mais aussi la possibilité de définir un itinéraire d’une station à une autre), Google Maps restait à ce jour la plus efficace pour s’y retrouver dans un déplacement d’une adresse à une autre, en intégrant les transports en commun. Il faudra désormais compter sur Plans, l’application d’Apple. Quatre ans après son lancement un peu tapageux, Plans intègre enfin les transports parisiens. Ne souriez pas : ce fut long. Un peu trop.

Chaque étape claire et détaillée

Nous voilà désormais avec la nouvelle mouture de Plans dans le creux de la main. L’idée est de se laisser symboliquement guider pour rallier depuis le Val d’Oise (95) la station de métro Iéna (Paris 16e), proche du fief parisien de la marque à la pomme. Dans la barre de recherche en bas de l’écran de notre iPhone, nous tapons « Iéna ». Plans propose instantanément de sélectionner la station de métro Iéna de Paris, sur la ligne 9. On n’en attendait pas moins. Pour l’atteindre, l’application propose un itinéraire à choisir soit en voiture, soit à pied, soit en transports (mais aussi avec Uber). En activant « Transports », l’application révèle le plan global de l’itinéraire (phases pédestres comprises) et propose cinq parcours dont le temps varie de 59 mn à 1h et 7 mn. Nous optons pour le plus rapide.

Instantanément, Plans se met en ordre de marche. L’écran de l’iPhone se sépare en trois volets horizontaux : en haut, l’instruction qu’il faut suivre immédiatement, correspondant à la première étape du parcours.

A chaque étape, Plans fournit des indications claires qu'il suffit de suivre.
A chaque étape, Plans fournit des indications claires qu'il suffit de suivre. - APPLE

 

En faisant glisser ce volet très lisible vers la gauche, on peut d’ores et déjà connaître les étapes suivantes. En dessous, le plan affiché correspondant à chaque étape. Le regarder en amont est pratique pour se projeter et diminuer le côté anxiogène qu’un déplacement parisien peut engendrer chez un non initié.

En bas de l’écran, la précision de la destination finale avec le temps de parcours global, mais aussi la possibilité d’afficher un aperçu complet de la carte ou la liste synthétisée des différentes étapes. Pas de guidage vocal, c’est franchement dommage. D’autant que dans les transports, on a souvent un casque audio sur les oreilles… Par contre, et c'est un bon point pour les usagers du métro, l'appli est disponible hors connexion, une fois le parcours défini.

Une meilleure ergonomie que Google Maps

Constat : les indications fournies en haut de l’écran s’avèrent extrêmement claires à l’usage : « Descendez du train à Gare du Nord - Après St-Denis » ou « Prenez ensuite le RER à la station Magenta - Suivez les panneaux du train E ». Les retards ou risques de retards sont même indiqués en temps réel et sont très fiables. Si Google Maps semble plus pertinent dans l’indication de la durée de chaque étape, Plans reste plus pratique dans sa présentation et son ergonomie globale.

Google Maps est aussi efficace mais moins ergonomique que Plans.
Google Maps est aussi efficace mais moins ergonomique que Plans. - DR

 

En se projetant sur la dernière étape de son parcours, il est possible d’en savoir davantage sur les lieux symboliques environnants : le Musée Guimet, l’ Hôtel Shangri-La (avec possibilité de réserver directement une table à son restaurant avec LaFourchette)… A chaque sélection, un onglet « Commander une course » apparaît à l’écran, mais celui-ci reste inactif. Plans indique désormais les stations Vélib ou Autolib. En cliquant dessus, il est possible de lancer un nouvel itinéraire, mais pas de voir si un deux-roues ou un véhicule électrique sont disponibles. Ni d’organiser un trajet utilisant les transports en commun et un Vélib ou une Autolib. Rendez-vous dans quatre ans ?