iPhone: Faut-il adopter Clips, la nouvelle application vidéo d’Apple?

Christophe Sefrin
— 
La nouvelle application Clips d'Apple, pour réaliser simplement des petits clips vidéo.
La nouvelle application Clips d'Apple, pour réaliser simplement des petits clips vidéo. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Il y avait longtemps qu’Apple ne nous avait pas concocté une application maison. La petite dernière s’appelle « Clips » et elle est gratuite. Comme son nom l’indique, sa vocation et de nous aider à réaliser des petits clips vidéo et à les partager. On sent que la déferlante Snapchat est passée par là.

Après avoir téléchargé l’application, place à la prise en main. Force est d’avouer qu’Apple cible large. A moins de débuter sur un smartphone, Clips peut être utilisée par les béotiens. On est loin de la complexité des premières minutes passées sur iMovie, le logiciel de montage vidéo de la firme à la pomme, également disponible en version mobile. Là, l’intuitivité domine. Une fois ouverte, Clips dévoile son interface.

Des titres « live » assez bluffants

Un large écran carré nous renvoie notre image, façon selfie, mais il est possible de l’inverser, bien évidemment. On filmera donc au format carré (1080 x 1080 pixels). L’écran de visée est surmonté d’une petite barre de tâches où l’on trouve quelques fonctions pour enrichir ses images. Il y a tout d’abord l’ajout de textes en surimpression des images (appelés « Titres live »). Il suffit de choisir un modèle de texte parmi les huit proposés et de parler lorsque l’on filme. La reconnaissance vocale intégrée affiche presque instantanément les messages en surimpression des images. C’est assez bluffant, d’autant que Clips ne fait presque pas de faute. Presque. Il faut cependant parler lentement et prendre bien soin d’articuler. La phrase « Bonjour, ceci est un essai de Clips » peut aussi donner ça :

La reconnaissance vocale de Clips avec des résultats parfois déroutants.
La reconnaissance vocale de Clips avec des résultats parfois déroutants. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Pas de panique : il sera possible d’effectuer des corrections a posteriori et d’ajouter de la ponctuation, Clips étant un cancre sur ce terrain. A l’essai, on se rend compte que l’on est tenté de lire ses textes lorsque l’on se filme. Donc de ne pas regarder la caméra, mais l’écran. Il faut ainsi un peu d’entraînement pour bien maîtriser la fonction.

Stickers et émojis en nombre limité

Plus évident à l’emploi, le choix d’un filtre. Il en existe huit. Le filtre Bande dessinée, comme ci-dessus, est plutôt bien réussi. Il manque clairement un filtre au style vintage qui aurait permis de tourner des vidéos façon Super 8. Petit conseil pour les nostalgiques : une fois votre clip terminé, passez-le à la moulinette d’une application comme « 8 mm » pour lui donner un style ancien. Autre fonction surmontant l’écran de visée, l’ajout d’incrustations.

 

Il s’agit cette fois de figures comprenant parfois du texte. On les appliquera comme des stickers sur ses images en les plaçant n’importe où et en les redimensionnant à volonté.

Différents stickers à ajouter sur les images de Clips d'Apple.
Différents stickers à ajouter sur les images de Clips d'Apple. - DR

 

Dommage que le choix soit limité. Pas bien nombreux également, les emojis proposés (il y en a 30), mais on peut s’en satisfaire.

Reste à filmer. Pour cela, le gros bouton rouge sous l’écran « Maintenir pour enregistrer » sert de déclencheur. Astuce : pour ne pas avoir à laisser le doigt collé sur le bouton, il est possible de le verrouiller en le faisant glisser vers la gauche. On peut aussi désactiver le son à l’aide du symbole micro, juste à côté. Pour se lancer, il suffit d’activer Nouvelle Vidéo. En appuyant et relâchant le bouton d’enregistrement, une séquence est automatiquement créée. Chaque séquence filmée se retrouve en bas de l’écran, dans l’ordre chronologique, stylisée par un petit carré.

Le montage : trop facile !

A tout moment, il est possible de déplacer une séquence (de la même façon que l’on déplace l’icône d’une application sur un écran de smartphone) pour effectuer un montage. On peut aussi la couper (à l’aide du symbole Ciseaux) en son début et sa fin, mais pas la séparer en plusieurs sous-séquences. Et on peut importer des photos de sa photothèque.

 

Aucun effet de transition, comme un fondu enchaîné, n’est proposé. On regrette aussi qu’il ne soit pas possible d’ajouter des Titres live a posteriori. Cette option aurait permis de réaliser un commentaire global sur un clip, à la façon des petites vidéos de France Info qui circulent sur Facebook ou comme dans le clip de Yelle, Interpassion.

Par contre, on peut se lâcher sur les emojis. On n’oublie pas pour achever sa réalisation de sélectionner le mot « Fin » dans les stickers et de clore ainsi son clip de façon « pro ». Puis d’ajouter de la musique. Outre la possibilité de puiser dans nos playlists, Apple met à disposition en téléchargement une sacré salve de petites musiques classées par styles : Pop, Joyeux, Décontracté, Sentimental, Rétro, Action, Vacances et événements. Et a bien fait les choses : le son de la musique choisie baisse tout seul sur une séquence où des gens parlent. Clap de fin ? Reste à partager votre vidéo.

L’habituel bouton de transfert est là, avec la possibilité d’envoyer son chef-d’œuvre à un contact, par MMS, email, ou de le poster sur Facebook, Vimeo, YouTube et même de l’importer dans le cloud. Instagram n’est pas proposé.

Alors, Clips, on adopte ou pas ? Pas compliqué de tomber sous le charme de cette petite application véritablement bien troussée et à la portée du plus grand nombre. D’autant qu’après un ou deux essais, il s’avère vraiment très facile d’effectuer un petit montage sympa. C’est idéal au quotidien pour partager un événement ou immortaliser un anniversaire ou une soirée. Sûrement pas pour graver en vidéo les souvenirs de ses vacances à Cuba.

Reste une appli dont on risque aussi de se lasser, car elle est limitée. Limitée dans ses supports d’usage avec son format carré qui la destine prioritairement aux réseaux sociaux et sûrement pas sur le téléviseur 4K du salon. Et limitée dans la créativité proposée, car bridée par des choix encore restreints. Et puis, aussi : il n’est pas possible avec Clips de se faire des oreilles de lapin, comme sur Snapchat. Smiley tristesse.