Smartphones: Près de 20% des téléphones vendus sont des contrefaçons

ECONOMIE Les fabricants les plus touchés seraient Apple et Samsung...

20 Minutes avec agence

— 

Des smartphones
Des smartphones — Philippe Huguen AFP

Près d’un smartphone sur cinq vendu dans le monde serait une contrefaçon. Le chiffre, édifiant, vient d’être rendu public par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Dans son rapport sur la contrefaçon dans les technologies de l’information et de la communication, l’OCDE assure que les fabricants les plus touchés seraient logiquement Apple et Samsung, les deux leaders sur le marché de la téléphonie mobile.

Une console de jeux sur quatre est fausse

Autre enseignement tiré de cette étude intitulée Trade Counterfeit ICT Goods, 6 % des produits de haute technologie seraient également contrefaits. L’OCDE cite les consoles de jeux vidéo [une console sur quatre échangée dans le monde est fausse], les ordinateurs et les tablettes, ainsi que les clés USB ou les cartes mémoires.

Enfin, en 2013, la valeur de la totalité de ces produits contrefaits s’élevait à 143 millions de dollars (134 millions d’euros) dans le monde.

Les fabricants et marques américaines, premières victimes

A noter que la Chine occupe la première place du classement des pays fournisseurs de faux dans le domaine des produits électroniques. Côté victimes, ce sont les fabricants et marques américaines qui encaissent le plus gros choc. Ainsi, « près de 43 % du total des contrefaçons de biens high-tech saisies portent atteinte aux droits de la propriété intellectuelle d’entreprises américaines », estime le rapport. Suivent les entreprises finlandaises (25 %) et les sociétés japonaises (12 %).

>> A lire aussi : Il meurt électrocuté par un téléphone portable de contrefaçon

En Europe, l’Office pour la propriété intellectuelle assure que 14 millions de smartphones vendus chaque année au sein de l’UE seraient des faux. Selon les données obtenues par le quotidien économique Les Echos, le manque à gagner pour l’industrie s’élèverait par ailleurs à 45 milliards d’euros sur un an.