Présidentielle: Quand le ministère de l’Intérieur utilise le mème du boucher turc pour inciter à voter

POLITIQUE Nusret Gökçe, boucher en Turquie est devenu un véritable phénomène viral après la publication d’une vidéo sur Instagram en janvier dernier…

H.S.

— 

Capture d'écran du tweet publié par le ministère de l'Intérieur ce dimanche 23 avril.
Capture d'écran du tweet publié par le ministère de l'Intérieur ce dimanche 23 avril. — @Place_Beauvau
  • Nusret Gökçe est propriétaire de la chaîne de restaurants Nusr-Et Steakhouse
  • Il est suivi par 6,3 millions de personnes sur Instagram
  • La photo le mettant en scène en train de saler sa viande a fait le tour du Web

A croire que les électeurs ont suivi le conseil du ministère de l’Intérieur. Ce dimanche midi, le taux de participation au premier tour de l’élection présidentielle culminait à 28,54 % en métropole. L’un des meilleurs taux depuis quarante ans à la mi-journée. Avant la publication de ce chiffre, la Place Beauvau a tout essayé sur les réseaux sociaux pour inciter les internautes à se déplacer.

>> A lire aussi : Suivez l'élection présidentielle en direct par ici

Ce dimanche matin, le compte Twitter du ministère a publié une photo du désormais célèbre boucher turc, Nusret Gökçe, alias « Salt Bae ». « C’est le jour J ! Vous avez jusqu’à 19h ou 20h selon les villes pour aller voter #VoteChallenge #ElectionPresidentielle2017 » pouvait-on lire au-dessus d’un photomontage du « roi de la viande ».

Nusret Gökçe, propriétaire de la chaîne de restaurants Nusr-Et Steakhouse est devenu une véritable star d’Internet en janvier dernier grâce à son compte Instagram. Avec 6,3 millions d’abonnés, l’artisan a fait le tour du Web grâce à une vidéo dans laquelle il verse délicatement du sel sur une pièce de viande en train de cuir. Isolée, l’image a ensuite été détournée massivement par les internautes.

>> A lire aussi : Nusret Gökçe, le boucher beau gosse qui fait fondre Instagram

Il y a quelques semaines à l’occasion du référendum organisé en Turquie, l’homme a de nouveau fait parler de lui. Devant l’urne, Nusret Gökçe n’a pas pu résister à reproduire son fameux geste. Publiée sur Instagram, la photographie a récolté plus de 920.000 likes et suscité de nombreux commentaires. Une popularité récupérée par le ministère de l’Intérieur, qui n’a récolté pour le moment « que » 2.500 retweets et 1.800 likes.