La Nasa en appelle aux Internautes pour résoudre «le casse-tête du caca dans l’espace»

PROBLEME L’agence spatiale américaine lance en ce moment un concours sur le Web pour trouver des solutions permettant aux astronautes de faire leurs besoins lorsqu’ils doivent porter une combinaison…

Fabrice Pouliquen

— 

Les astronautes Thomas Pesquet, Oleg Novitsky et Peggy Whitson pendant leur entraînement à Moscou le 25 octobre 2016 avant le décolage prévu pour le 17 novembre.
Les astronautes Thomas Pesquet, Oleg Novitsky et Peggy Whitson pendant leur entraînement à Moscou le 25 octobre 2016 avant le décolage prévu pour le 17 novembre. — AFP

Il vous reste 28 jours, 19 heures et quelques minutes pour avoir une idée lumineuse et enlever une belle épine du pied à la Nasa : le « spacepoop » ou, autrement dit, le caca de l’espace. Cela se passe sur le site Hero X, un site internet sur lequel sont lancés des challenges à l’innovation auxquelles peuvent répondre les internautes (oui, c’est très sérieux).

48 heures dans une capsule sans toilettes

Le 11 octobre, la Nasa a lancé le sien dans l’espoir de trouver des solutions efficaces pour permettre aux astronautes pour uriner ou déféquer lorsqu’ils sont dans l’espace et qu’ils sont dans une situation de devoir porter une combinaison.

Le problème a été mis en lumière jeudi dernier avec l’envol de trois astronautes dont le Français Thomas Pesquet vers la Station spatiale internationale (ISS) où ils sont arrivés le 20 novembre, raconte francetvinfo. Ils ont dû passer 48 heures dans une capsule dépourvue de toilettes.

Porter des couches, la solution ?

Jusqu’à présent, lorsqu’ils doivent enfiler leur combinaison spatiale, les astronautes portent tout simplement des couches. Une solution qui n’est pas idéale. Rien que pour l’hygiène, les astronautes devant porter ces couches parfois plus de 24 heures.

>> A lire aussi : Station spatiale internationale: La Nasa fait la chasse aux mauvaises odeurs

Dans les instructions concernant le concours, la Nasa précise alors chercher un système intégré à la combinaison spatiale et qui collecterait l’urine, la matière fécale et les pertes menstruelles des astronautes. Le tout sans que l’astronaute n’ait à utiliser ses mains. Précision de taille : la Nasa demande un système qui puisse aussi fonctionner pendant au moins 144 heures. Soit six jours.

Pas besoin d’être ingénieur

Si vous avez une idée, sachez que ce concours est ouvert jusqu’au 21 décembre. Nul besoin d’être astrophysicien ou ingénieur pour y participer. Le prix de 30.000 dollars mis en jeu devrait en motiver plus d’un. De même que la perspective de faire mieux que Howard, le petit génie de la série Big Bang Theory.