Apple Watch: Plusieurs centaines de personnes pour l’ouverture du seul point de vente français

HIGH-TECH La montre intelligente est introuvable dans les Apple Store...

N.Beu.

— 

Devant le magasin Colette, pour la mise en vente de l'Apple Watch, le 24 avril 2015, à Paris.
Devant le magasin Colette, pour la mise en vente de l'Apple Watch, le 24 avril 2015, à Paris. — Nicolas Beunaiche / 20 Minutes

Il fallait être à l’heure pour acheter son Apple Watch, ce vendredi matin. Voire même arriver la veille. Peu avant l'ouverture du magasin Colette, prévue à 11h, environ 250 personnes, dont certains ont passé la nuit sur place, attendaient sur le trottoir, dans le 1er arrondissement de Paris.

Il faut dire que l'enseigne est le seul point de vente proposant la montre intelligente de la marque à la pomme en France. Contrairement aux précédents lancements, il ne fallait donc pas se rendre dans les Apple Store, et pas même dans les grands magasins. Aux Galeries Lafayette, dans le 9e arrondissement, le personnel du stand Apple en était ainsi réduit à attendre, ce vendredi matin. «On espère que les clients qui avaient précommandé leur montre et l'ont reçu aujourd'hui viendront nous demander de l'aide pour la paramétrer», expliquait simplement un vendeur, vers 10h.

Un stock limité

Quelques centaines de mètres plus loin, changement d'ambiance. Au croisement de la rue Saint-Honoré et de la rue du 29-Juillet, une longue file d'attente attend sous les regards amusés des passants. «Je ne comprends pas le buzz Apple...» souffle l'un d'eux. Amos, lui, le comprend très bien: «Je suis là à chaque fois qu'Apple lance un nouveau produit.» Arrivé la veille, à 19h, le jeune homme d'une vingtaine d'années occupe ce vendredi matin la troisième place de la file. Juste derrière deux hommes, installés sur leur chaise quatre heures auparavant. «Je n'ai quasiment pas dormi», explique-t-il. Mais le jeu en vaut la chandelle, selon lui: à l'intérieur du magasin l'attend une Apple Watch «à 1.250 euros en acier inoxydable et avec un bracelet en maille». 

?lang=fr

Son voisin vise un modèle similaire. Mais pas pour la porter. «Je vais la revendre 2.300 euros si je peux, explique-t-il. Je pense à mes vacances...» Ce vendredi matin, tout se vend et se revend. Au téléphone, un homme tente même de racheter aux tout premiers de la file d'attente leur emplacement. La négociation commence à 300 euros. C'est que la rumeur fait état d'un stock limité: Colette disposerait de 1.000 montres, indique un groupe. «Mais 300 seraient déjà réservées», nuance Amos. Tous savent qu'en cas d'échec, il leur faudra patienter jusqu'en juin, pour pouvoir retenter leur chance dans un magasin.

?lang=fr