De 49 à 399 euros, nous avons testé 5 casques à arceau Bluetooth pour tous les budgets

AUDIO Les casques audio Bluetooth s’imposent. Marque, prix, design, ergonomie, qualité d’écoute et autonomie... «20 Minutes» a testé 5 modèles à arceau pour tous les budgets

Christophe Séfrin

— 

Les casques audio Bluetooth s'imposent sur le marché.
Les casques audio Bluetooth s'imposent sur le marché. — AUDIO-TECHNICA

La famille des casques audio est désormais plurielle. Face aux traditionnels casques filaires à arceaux ou intra-auriculaires, les casques Bluetooth, voire True Wireless (les petits écouteurs totalement sans fil) jouent des coudes dans les rayons. Selon l’institut Gfk, les casques audio Bluetooth sont désormais « les chouchous » des consommateurs. Alors qu’en 2017 l’ensemble du marché du casque rapportait 370 millions d’euros, le seul segment du Bluetooth dégageait 160 millions d’euros de recettes.

Pour répondre à tous les budgets, 20 Minutes a pris soin de tester des modèles compatibles avec tous les porte-monnaie, soit de 49 euros à 399 euros. Outre son budget, il importe au moment du choix d’être évidemment attentif au design (tant le casque est devenu un accessoire de mode !). Sinon, outre le son que l’on prendra soin de tester soi-même en magasin (si cela est possible), le confort de port est primordial. Il le sera d’autant plus si vous voyagez et si vous portez votre casque longtemps sur les oreilles. Autre incontournable : l’autonomie qui peut varier d’une dizaine d’heures à près de 40 heures, selon notre constat.

Tune 500BT, de JBL

Tune 500BT, de JBL
Tune 500BT, de JBL - JBL

Jouant d’abord la carte du look et du petit prix, le casque Tune 500BT de JBL s’affiche dans la catégorie accessoires de mode à budget serré. Léger (115 g) et pliable, il est équipé de haut-parleurs de 32 mm et s’acquitte correctement de sa tâche, avec un son propre, bien que manquant de richesse dans les détails sonores. Compatible Google Assistant et Siri (lorsque connecté avec un smartphone raccordé au réseau), son autonomie est de 16 heures. 49,99 euros (en blanc, rose, bleu ou noir).

Major III Bluetooth, de Marshall

Difficile de résister à l’opération de séduction du Major III Bluetooth, de Marshall. Petit par sa taille (et pliable), ce casque audio supra-aural (il se pose sur les oreilles) envoie du lourd.

Le Major III Bluetooth, de Marshall.
Le Major III Bluetooth, de Marshall. - MARSHALL

Souple avec ses charnières métalliques et confortable, il incorpore des transducteurs de 40 mm. L’appareil reproduit ainsi un son pouvant largement monter en volume sans la moindre distorsion. Si les basses prodiguées manquent très légèrement d’assise, notre casque effectue un travail remarquable sur les médiums et les aigus.

Son seul petit bouton physique permet selon que l’on appuie dessus plus ou moins longtemps, ou qu’on l’oriente dans un sens ou dans un autre, de monter ou baisser le volume, changer de morceau, décrocher/raccrocher un appel téléphonique, etc. Et sa batterie est on ne peut plus musclée : jusqu’à 30 heures d’autonomie ! Offrant un parfait maintien sur le crâne, il serre un peu lorsqu’on le porte autour du cou. Et il lui manque une housse de transport. 149 euros (en noir, marron ou blanc).

ATH-M50xBT d’Audio-Technica

Avec une autonomie record pouvant atteindre 40 heures, le casque ATH-M50xBT d’Audio-Technica est un appareil volumineux et peu discret.

Le ATH-M50xBT, d’Audio-Technica.
Le ATH-M50xBT, d’Audio-Technica. - AUDIO-TECHNICA

 

Question choix, de look… et de performances, aussi. Déclinaison sans fil du casque de monitoring ATH-M50 lancé il y a quelques années, ce nouveau modèle circum-aural (il englobe les oreilles) est un monstre. Outre son autonomie exceptionnelle, notre casque connaît la chanson. Répertoires contemporains ou plus classiques, l’ATH-M50xBT les diffuse en qualité CD, grâce au Bluetooth 5.0 Aptx, avec une scène sonore très large et dense, mais aussi une isolation très plaisante. Quelques possibilités de personnalisation sont possibles à travers une application. Signe des temps : une commande tactile sur l’oreillette gauche permet de convoquer Google Assistant ou Siri. Bémol : un temps de charge assez long qui invite à des recharges nocturnes et des boutons de contrôle moyennement accessibles. 199 euros (en noir).

Momentum Wireless, de Sennheiser

Son joli design rétro rappelle que le Momentum Wireless fait toujours référence, même s’il est sorti il y a quelques mois.

Le Momentum Wireless, de Sennheiser.
Le Momentum Wireless, de Sennheiser. - SENNHEISER

 

Façonné en acier inoxydable et cuir véritable, ce casque audio est de belle construction et affirme son élégance intemporelle. Bluetooth 4.0 et circum-aural (il englobe les oreilles), il s’appaire simplement, en suivant les conseils prodigués par une voix enregistrée. Disposant d’un système de réduction de bruit, le Momentum Wireless offre une isolation bien dosée, même si l’on trouve mieux à ce niveau sur le marché, comme avec les QC35 II de Bose ou  WH-1000 M3 de Sony. Musicalement, nous avons sur les oreilles un excellent élève, qui sait distiller finesse autant qu’il est capable de s’imposer dans des registres plus mastoc. Un unique bouton autorise un parfait contrôle de sa musique, ainsi que de ses appels téléphoniques. 249 euros (en noir ou blanc).

MH50 +, de Master & Dynamic

Désormais disponible sur le sol français, les casques de la marque new-yorkaise Master & Dynamic sont déjà nombreux. Parmi eux, le casque MH50+ s’impose comme une jolie réussite.

Le MH50+, de Master & Dynamic.
Le MH50+, de Master & Dynamic. - MASTER & DYNAMIC

Ni trop encombrant, ni lourd, il se présente avec un design presque vintage, qui donne la parole à l’aluminium et au cuir. Originalité : ses oreilles aimantées sont interchangeables. Le constructeur en fournit deux paires : supra-aurales (pour poser le casque sur les oreilles), où circum-aurales (pour qu’il les englobe). Cela permet de moduler son confort d’écoute, selon, par exemple, que l’on se trouve dans la rue ou dans un avion. Bien que sans véritable signature sonore, l’usage reste agréable, avec un son chaleureux, mais manquant légèrement de dynamique. Sur l’une des oreillettes, les petits boutons de contrôle sont bien pratiques. Avec un prix de vente élevé, on aurait attendu une autonomie plus généreuse. Ici, elle reste bordée à 16 heures. 399 euros (en noir ou marron).

AU FAIT…

Une partie des liens de cet article sont sponsorisés. A chaque fois que vous achetez un produit via l’un d’entre eux, nous touchons une commission qui nous aide à payer nos factures. Pour éviter tout conflit d’intérêts, nous avons adopté la méthode suivante :

1. Les journalistes de la rubrique « Guide d’achat » choisissent leurs sujets, réalisent leurs articles et leur sélection de produits en toute indépendance, sans se soucier des liens éventuels qui seront ajoutés.

2. Les liens sont ajoutés a posteriori, à chaque fois que nous trouvons le produit recommandé sur une de nos plateformes partenaires.

Merci d’avance à tous ceux qui cliqueront !