Tesla : Il teste la sécurité du pilotage automatique sur ses enfants dans une vidéo

DANGER La séquence a été censurée sur YouTube, mais pas sur Twitter

20 Minutes avec Agence
Au volant d'une Tesla.
Au volant d'une Tesla. — CFOTO/Sipa USA/SIPA

Un Américain s’est filmé en train de tester la version bêta du Full Self-Driving de sa Tesla Model 3 sur ses propres enfants et la vidéo a été supprimée de YouTube, rapporte BFMTV, lundi. Ce système de conduite autonome freine automatiquement en cas de détection d’un obstacle. Dans une première séquence, l’enfant de Ted Park se tient au milieu de la route et le véhicule freine à bonne distance. Dans une seconde, il est en train de traverser la route et, là encore, la voiture l’évite à temps.


« J’ai déjà essayé la version bêta du Full Self-Driving. Je lui confierai la vie de mes enfants », a réagi Ted Park, propriétaire d’une Tesla. L’homme a tout de même précisé qu’il avait toujours les mains sur le volant et qu’il ne roulait pas à plus de huit miles à l’heure (soit 12 km/h) durant l’expérience.

273 accidents en moins d’un an

La chaîne YouTube Whole Mars Catalog ne l’a pas entendu de cette oreille et a supprimé la vidéo, car elle « n’autorise pas les contenus qui montrent un mineur participant à des activités dangereuses ou qui les encouragent à pratiquer des activités dangereuses ». Les images sont cependant toujours visibles sur Twitter.

La technologie FSD de Tesla ne rend pas le véhicule complètement autonome. Elle est disponible contre un supplément de 12 015 € et un abonnement mensuel de 199 €. Pour l’installer, le conducteur Tesla doit déjà atteindre un certain niveau de sécurité. L’Agence fédérale américaine de la sécurité a publié les certains chiffres : entre le 20 juillet 2021 et le 20 mai 2022, le système Tesla d’Autopilot a été impliqué dans 273 accidents.