Essai Hyundai Kona N: Le barbare ?

Auto Après les i30 N et i20 N saluées pour leurs performances et leur agrément de conduite de haut vol, Hyundai complète sa gamme sportive N d’un troisième modèle : le petit SUV Kona.

Stéphane Lémeret
Hyundai Kona N
Hyundai Kona N — DR

Hyundai a décidé d’accoler la lettre N, et surtout le savoir-faire qu’elle induit, sur son SUV. Un pari risqué de prime abord, car bien peu sont les SUV à pouvoir prétendre au qualificatif de "Sportif"; masse et architecture surélevée n’étant pas de nature à favoriser l’agilité. Pour ne pas tomber dans cet écueil, Hyundai a raffermi et abaissé le châssis de son Kona, histoire d’approcher le centre de gravité du bitume.

Hyundai Kona N
Hyundai Kona N - DR

Quant au moteur, il est emprunté à la i30N. Il délivre donc 280 ch et 392 Nm. Les 12,5 cm de moins du SUV par rapport à la compacte devraient compenser la centaine de kilos en plus sur le plan de l’agilité. Les performances sont d’ailleurs sensiblement identiques : le nouveau modèle réclame 8,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h ; 8,4 s pour la i30 N.

Hyundai Kona N
Hyundai Kona N - DR

Sportif pur… et dur !

L’excellente surprise, c’est que ces chiffres prometteurs se traduisent de bien belle manière dans les faits. Laissons de côté les modes les plus sages (Eco ou Normal) pour un usage quotidien, et passons directement aux modes Sport et, surtout N. Ce dernier, accessible via un bouton dédié au volant, place tous les paramètres (moteur, transmission, échappement, direction et suspension) sur leur réglage le plus sportif. Le SUV est alors un pur bonheur à manier, tant il procure des sensations brutes, mécaniques ! Il accélère fort et proprement en ligne droite sur une bande-son plutôt flatteuse, mais surtout, il parvient à se montrer précis et incisif en courbe en restant solide sur ses suspensions.

Hyundai Kona N
Hyundai Kona N - DR

Peut-être un peu trop d’ailleurs, car cette maitrise du roulis se paie cher sur le plan du confort. Et sur une chaussée inégale, on préfèrera laisser un peu plus de débattement aux amortisseurs, la stabilité restant de toute façon excellente en virage. Ce Kona N a encore une botte secrète : quel que soit le mode de conduite engagé, pressez le bouton rouge NGS (N Grin Shift) sur le volant et la voiture délivrera instantanément tout son couple et sa puissance durant 20 secondes, parfait pour un dépassement canon ! Le Kona N mérite donc pleinement son appellation de SUV Sportif, tant le ramage se rapporte au plumage qui, vous le constatez, ne fait pas dans la dentelle !

La mauvaise nouvelle? Hyundai France ne distribue pas le Kona N. Nous l'avons donc essayé en Belgique, où il est facturé 40.499€