Monfils, Tsonga, Pouille… A 13 jours de Roland-Garros, les Français sont loin au classement

TENNIS Les principales têtes de séries s’éloignent pour les Bleus…

Antoine Huot

— 

Gaël Monfils, les pieds dans le tapis.

Gaël Monfils, les pieds dans le tapis. — Ella Ling/BPI/Shutterst/SIPA

  • Tsonga, Gasquet, Monfils ont des pépins physiques.
  • Pouille et Paire sont irréguliers

D’un côté, il y en a un qui rafle tout. De l’autre, des joueurs incapables de se hisser dans le dernier carré des derniers tournois majeurs sur terre battue. Alors que Rafael Nadal a remporté, dimanche, son troisième tournoi consécutif sur ocre, les Français, eux, n’en finissent plus de décevoir.

>> A lire aussi : Suspense: Rafael Nadal s'adjuge le tournoi de Madrid et confirme sa grande forme avant Roland

A Madrid, le meilleur Français, Benoit Paire, qui a tout de même réussi l’exploit de sortir Stanislas Wawrinka, s’est arrêté en huitième de finale, battu par l’Uruguayen Pablo Cuevas. Pour les autres, le bilan est inquiétant, très inquiétant, à treize jours de Roland Garros.

Enchaînement de blessures

Jo-Wilfried Tsonga (12e au classement ATP) a préféré déclarer forfait au deuxième tour du Masters 1000 de Madrid, pour préserver son épaule gauche. Autres pépins physiques, pour Gaël Monfils (15e). Le Parisien enchaîne les blessures. Après le tendon d’Achille et la rotule, qui l’avaient éloigné des courts pendant plus d’un mois, mi-mars, il s’est tordu la cheville face à Gilles Simon dans la capitale espagnole.

>> A lire aussi : C'est pas bientôt fini? Tsonga et Gasquet déclarent aussi forfait pour le tournoi de Rome

Richard Gasquet (24e), pour sa part, ne s’est toujours pas remis de ses problèmes au dos et ne s’est même pas déplacé sur la terre battue madrilène. Le Bitterois, tout comme Monfils et Tsonga, ont déclaré forfait pour le Masters 1000 de Rome qui a commencé dimanche. Crucifié, Richard.

Comme un malheur n’arrive seul, au moment où les trois fers de lance du tennis français sont touchés physiquement, Lucas Pouille (16e) alterne bonnes et moins bonnes performances. Victorieux du tournoi de Budapest, le 30 avril, le Nordiste s’est fait éliminer au deuxième tour du tournoi de Madrid et dès son premier match dans la capitale italienne, ce lundi. Chou blanc, donc.