Coupe du monde à 48: Noël le Graët estime que c'est une décision «généreuse»

FOOTBALL Pour le porte-monnaie de la Fifa?...

20 Minutes avec AFP

— 

Noël Le Graet, le président de la FFF.

Noël Le Graet, le président de la FFF. — MATTHIEU ALEXANDRE / AFP

Le Mondial à 48 à partir de 2026 est «une bonne décision», «généreuse» pour l'Afrique et l'Asie, a estimé mercredi le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, lors de ses voeux à la presse.

>> A lire aussi : Coupe du monde à 48: Pénos dès les matchs de poule, compétition pas rallongée… Comment ça va marcher tout ce bordel?

«Le football africain est fort. Vous pensez que le nombre d'équipes de ce continent est suffisant? La réponse est non», a-t-il souligné devant les journalistes, au lendemain de l'élargissement décidé par la Fifa.

L'Asie « explose »

«L'Afrique se structure. L'Asie explose elle aussi. Passer à 48, ça donne de l'espoir à plein de pays pour mieux travailler sur cette compétition. C'est une idée généreuse pour le football. Ce n'est pas économique: actuellement ce n'est pas en Afrique que la Fifa va trouver des revenus fantastiques», a-t-il ensuite expliqué à l'AFP.

Sur l'organisation proprement dite, avec l'hypothèse de 16 groupes de trois équipes, Noël Le Graët a semblé moins enthousiaste. «16, 3, est-ce que c'est la bonne idée, je n'en sais rien...», a-t-il déclaré.

«Il faut voir comment la Fifa imagine ça. Ils ne sont pas rentrés complètement dans le détail», a-t-il expliqué un peu plus tard.

Mots-clés :