Laporte sélectionneur, Mbappé Ballon d'Or... Les dix papiers qu’on a très envie d’écrire en 2018

OMNISPORTS La plupart ne verront jamais le jour, mais on en rêve jour et nuit…

Julien Laloye

— 

Ca se passera début décembre 2018, soyez présents.

Ca se passera début décembre 2018, soyez présents. — Franck Faugere/AP/SIPA

  • L'année 2018 peut être très riche pour le sport français.
  • 20 Minutes a déjà ses idées de sujets en tête.

2017, c’est bientôt fini, et pour une année impaire, traditionnellement moins chargée en termes d’événements sportifs, elle aura eu de la gueule. Mais toujours à l’affût de la nouveauté, la rédaction des sports de 20 Minutes est déjà tournée vers 2018. On a même déjà prévu tous nos papiers à l’avance. Avouez qu’ils vous donnent envie aussi.

Mercato : Hatem Ben Arfa retrouve Nice à cinq minutes du gong

Le contexte > Mis de côté depuis avril dernier par le PSG, Ben Arfa, relancé par Nice qui est parvenu à refourguer Sneijder en Turquie, accepte de s’asseoir sur ses six derniers mois de contrat pour se refaire sur la Côte d’Azur avec Lucien Favre. C’est comme s’il n’était jamais parti : son duo avec Balotelli enflamme l’Allianz Riviera et porte Nice jusqu’à la finale de la Coupe de la Ligue… où Hatem retrouve Paris. Naturellement, c’est lui qui inscrira le but vainqueur en profitant d’un moment d’absence de Kurzawa. La suite fera 400.000 vues sur 20minutes.fr : un long sprint vers le banc de touche parisien, jusqu’à toiser du regard Unai Emery avec la main au dessus des yeux​, comme pour chercher quelque chose au loin. Encore un hommage à Layvin.

Taux de crédibilité > 5 %, Hatem est trop fier pour filer comme ça

Hatem Ben Arfa lors de Nice-Reims le 22 avril 2016.
Hatem Ben Arfa lors de Nice-Reims le 22 avril 2016. - VALERY HACHE / AFP

 

JO 2018 : OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIII Fourcade devient champion olympique en matant Les frères Boe

Le contexte > Meilleur biathlète du monde depuis quatre ans, Fourcade a rencontré pour la première fois plus fort que lui en la personne de Johannes Boe, vainqueur de toutes les courses de l’hiver devant le Français… jusqu’à la compétition la plus importante de la saison. Un pic de forme trop tôt dans la saison, une sale angine, et le père Johannes passe à côté de ses Jeux, au contraire de Fourcade, quadruple champion olympique à l’issue de la quinzaine.

Taux de crédibilité > 99 % (on laisse 1 % pour le geste, on est archi-confiant pour Martin)

Martin Fourcade remporte la mass start du Grand-Bornand
Martin Fourcade remporte la mass start du Grand-Bornand - JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

 

Crise du rugby français : Bernard Laporte vire Brunel et prend la tête du XV de France avant l’Angleterre

Le contexte > Seul aux commandes puisqu’aucun entraîneur du Top 14 ne s’est manifesté pour lui filer un coup de main, Brunel constate impuissant la nullité des Bleus, qui paument pour la première fois de leur histoire à la maison contre les Italiens, après avoir déjà bu la tisane contre l’Irlande et l’Ecosse. C’en est trop pour Bernie le Dingue qui s’autoproclame président-sélectionneur pour la fin du tournoi. Mais son choix de reformer une charnière Michalak-Beauxis ne paye pas contre des Anglais en confiance. Au bout, la plus grosse défaite de l’histoire tricolore à domicile contre notre meilleur ennemi (77-13).

Taux de crédibilité > 10 % en 2018, 70 % en 2019

Bernard Laporte a décidé de se séparer de Guy Novès.
Bernard Laporte a décidé de se séparer de Guy Novès. - Michel Euler/AP/SIPA

 

Ligue des champions : ALLELUIAAAAAAA Neymar qualifie le PSG pour les demies au Camp Nou

Le contexte > Après avoir brillamment sorti un Real Madrid en fin de cycle au tour précédent, le PSG tire son bourreau éternel en quarts de finale. Sauf que Messi se blesse juste avant le match aller et que Neymar a changé de camp. Le Brésilien opère lui-même Sergi Roberto sans anesthésie et a le temps de récupérer les deux reins du latéral catalan avant de tromper Ter Stegen et de faire le tour du stade avec les deux majeurs levés. Le PSG se fracassera en demies contre le City de Guardiola mais qu’importe, un cap est enfin franchi.

Taux de crédibilité > 70 % en ce qui concerne la qualif dans le dernier carré

Neymar, lors de PSG-Troyes, le 29 novembre 2017.
Neymar, lors de PSG-Troyes, le 29 novembre 2017. - Christophe Ena/AP/SIPA

 

Ligue Europa : L’OL champion d’Europe grâce à un penalty imaginaire (ON S’EN FOUT ON PREND !!!)

Le contexte > Rapidement distancé dans la course au podium par l’OM et Monaco en L1, Lyon mise tout sur la Ligue Europa et parvient à éviter tous les gros jusqu’à la finale au Parc OL. En face, l’Atletico de Griezmann et Diego Costa part largement favori. Mais Diakhaby sort le match de sa vie, égalisant de la tête sur la seule occasion lyonnaise pour emmener tout le monde en prolongations. C’est alors que Mariano nous gratifie d’un plongeon sublime, juste dans le timing de la sortie un peu lente d’Oblak. Fekir ne tremble pas et Genesio est porté en triomphe par JMA des Terreaux jusqu’à Bellecour, où l’on déboulonne la statue de Louis XIV pour laisser la place à Pep. Ne manque que Diakhaby, déjà vendu à Liverpool pour 88 millions d’euros.

Taux de crédibilité > 25 % si Fekir ne se pète pas

Zinédine Zid... Enfin Nabil Fekir
Zinédine Zid... Enfin Nabil Fekir - James Marsh/BPI/Shutter/SIPA

 

Roland-Garros : Lucas dépouille Nadal dans son jardin, Noah n’est plus seul en haut de l’Olympe

Le contexte >  Transfiguré par sa victoire dans le match décisif de la finale de Coupe Davis, Lucas Pouille est un autre joueur en 2018. Le Nordiste frappe fort en Australie où il faut un Federer spatial pour le faire rentrer dans les rangs en quarts de finale. Mais le Suisse zappe la saison sur terre, où le Français prend une ampleur incroyable. Seul Nadal le bat à Monte-Carlo et à Rome. L’Espagnol est encore sur sa route à Roland-Garros, mais, blessé au genou et au poignet, doit abandonner juste avant son 8e contre Pouille. Ce dernier ne laisse pas passer l’occasion d’un tableau grand ouvert : Bautista-Agut, Carreno-Busta et Marin Cilic sont expédiés en trois manches. On ne vous parlera plus jamais de 1983 et de Yannick Noah.

Taux de crédibilité : 1 % (mais on a le droit de rêver)

Lucas Pouille s'effondre après sa victoire face à Darcis qui offre une dixième coupe Davis à la France
Lucas Pouille s'effondre après sa victoire face à Darcis qui offre une dixième coupe Davis à la France - Denis Charlet / AFP

 

Scandale intergalactique (qui nous arrange bien) : L’arbitrage vidéo refuse un but valable contre les Bleus en demi-finale de la Coupe du monde

Contexte > On joue le Brésil à Moscou, et là c’est le drame. Slalom de Neymar, qui croit planter le but de la victoire à la 92e grâce à un enchaînement roulette, virgule, petit pont et frapasse en lucarne. Le problème ?  L’arbitre du match, un certain Deniz Aytekin, refuse le but après dix minutes de délibération parce que sur l’action d’avant, Marcelo avait légèrement accroché Paul Pogba, occasionnant ainsi la perte de balle du milieu français qui débouchera sur le but de Neymar… deux minutes plus tard. Victoire de la technologie et qualification de la France aux tirs au but. Raté de Neymar, bien sûr.

Taux de crédibilité > 100 % pour le foirage du Var, 10 % pour que ça tombe sur nous

Un arbitre allemand sollicitant la VAR pendant le match Dortmund-Cologne
Un arbitre allemand sollicitant la VAR pendant le match Dortmund-Cologne - Martin Meissner/AP/SIPA

 

Tour de France : Que tu es beau mon Thibaut, Pinot renverse le Tour dans l’Aubisque !

Contexte > Froome suspendu pour son contrôle « anormal » au Salbutamol sur la dernière Vuelta, on attend la victoire de Romain Bardet comme les mômes attendent le Père Noël le 24 décembre. Mais le Français, rattrapé par la pression du favori, est largué dans les étapes alpestres. Les épiciers Uran et Quintana pensent se disputer la gagne jusqu’à a 20e étape mythique entre Lourdes et Laruns. Pinot, finalement forfait sur le Giro à cause d’une otite, part dans un raid suicidaire à la Pantani dès le Tourmalet. Il est encore loin au général (6e à 4 minutes), mais la Sky n’est plus là pour verrouiller la course et les Movistar sont épuisés. Le Français profite de l’aide de Wawa Barguil pour creuser l’écart avant de se faire péter le caisson dans l’Aubisque. Maillot jaune pour TiboPino qui le conservera jusqu’aux Champs-Elysées. Un autre mythe du sport français vient de tomber : Bernard Hinault a enfin un successeur.

Taux de crédibilité > 0 % (on monte à 50 % pour Bardet)

Thibaut Pinot a remporté le Criterium international, le 27 mars 2016.
Thibaut Pinot a remporté le Criterium international, le 27 mars 2016. - PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

 

Golf : L’incroyable finish de Dubuisson pour donner la Ryder Cup à l’Europe

Le contexte > Pour la première Ryder Cup sur le sol hexagonal, le public tricolore ne pouvait pas rêver mieux avec l’intégration au dernier moment dans l’équipe de Victor Dubuisson, vainqueur du dernier tournoi avant l’octroi des wild-cards. Impérial pendant les doubles, Dubuisson est programmé en dernier le dimanche pour faire l’ultime différence si besoin. Ça tombe bien, c’est l’issue de son match qui déterminera le vainqueur de la Ryder Cup. Son adversaire ? Un certain Tiger Woods, auteur d’un comeback ahurissant. Les deux hommes se rendent putt pour putt jusqu’au trou numéro 18, où Dubuisson rentre une approche impossible depuis le bunker. Emmanuel Macron, présent sur le parcours de Saint-Quentin, court se jeter dans ses bras en mondiovision et le fait chevalier de la Légion d’honneur sur l’instant. On tient l’image de l’année.

Taux de crédibilité > 20 %, Dubush est capable des exploits les plus improbables

Victor Dubuisson et Graeme McDowell, le 26 septembre 2014 à Gleneagles.
Victor Dubuisson et Graeme McDowell, le 26 septembre 2014 à Gleneagles. - Peter Morrison/AP/SIPA

 

Pour l’éternité : Mbappé devient le plus jeune joueur de l’histoire à remporter le Ballon d’Or

Le contexte > Ronaldo hors course après la saison hors sujet du Real Madrid, De Bruyne hors course après l’élimination de la Belgique en poule, le prodige de l’attaque tricolore se charge d’éliminer lui-même ses deux concurrents les plus évidents dans la course à la récompense suprême. D’abord en marchant sur l’Argentine de Messi en 8es de finale de la Coupe du monde avec un doublé, puis on l’a vu, en sortant le Brésil en demi-finale avec le tir au but vainqueur au bout. Meilleur buteur d’un Mondial remporté par les Bleus, Mbappé remporte le Ballon d’Or à 19 ans. Ronaldo en avait déjà deux de plus en 1997.

Taux de crédibilité > 40 %, rien n’est impossible avec Kylian

Kylian Mbappé lors d'Angers-PSG, le 4 novembre 2017.
Kylian Mbappé lors d'Angers-PSG, le 4 novembre 2017. - FRANCK FIFE / AFP