Coupe Davis France-Belgique: Lucas Pouille, les coulisses d'une grande victoire racontés par sa compagne

TENNIS En s’imposant dimanche dans le cinquième match décisif face à Steve Darcis (6-3, 6-1, 6-0), le Nordiste a offert à la France sa dixième coupe Davis…

Francois Launay

— 

Lucas Pouille s'effondre après sa victoire face à Darcis qui offre une dixième coupe Davis à la France

Lucas Pouille s'effondre après sa victoire face à Darcis qui offre une dixième coupe Davis à la France — Denis Charlet / AFP

L’histoire ne pouvait pas être plus belle. A 23 ans, Lucas Pouille a donné dimanche à la France le point décisif de la victoire en coupe Davis lors d’un match expéditif face au Belge Steve Darcis (6-3, 6-1, 6-0).

>> A lire aussi : VIDEO. Coupe Davis: La remise du Saladier d'argent aux Bleus (et la grande joie qui va avec!)

Originaire du Nord de la France, le dix-huitième joueur mondial aura donc remporté le match le plus important de sa carrière dans sa région natale et devant tous ses proches. Parmi eux, Clémence, sa compagne, a accepté de nous raconter les coulisses d’une victoire historique.

Samedi soir : l’annonce de Noah

« Il a appris qu’il jouerait un éventuel cinquième match samedi soir et je l’ai trouvé plutôt tendu. Mais on ne sait jamais ce qui peut arriver et Yannick (Noah) pouvait changer d’avis jusqu’à un quart d’heure avant le début du dernier match. J’étais très stressée, j’ai très mal dormi, j’avais peur qu’il soit hyper tendu et n’arrive pas à gérer ses émotions. »

>> A lire aussi : Coupe Davis: Pouille envoyé au feu en dernier match à cause d'une blessure de Gasquet?

L’avant match : le message des vestiaires qui rassure

« Dimanche matin, on n’a pas vraiment discuté de tennis mais il était bien. Avant le match, j’ai discuté avec lui par messages pendant le match de Jo (Tsonga) qu’il a regardé dans le vestiaire. Je ne voulais pas trop qu’il stresse et je voulais lui envoyer un message en lui écrivant « au taquet ». Et il m’a dit, « je vais te la ramener, je te le promets. On va la gagner tous ensemble ». Et il l’a fait, c’est génial ! »

Le match : comme dans un rêve

« Il a terriblement bien joué. Je ne l’ai pas reconnu. Il avait des yeux! On aurait dit qu’il allait tuer quelqu’un! Il y avait très longtemps que je ne l’avais pas vu jouer comme ça. Il ne s’est pas posé de questions. C’est un déclic pour la suite de sa carrière. C’était très important de jouer dans sa région, devant sa famille. C’est quelqu’un qui joue beaucoup avec le public. Il a besoin de ça »

L’après match : impossible de réaliser l’exploit

« Je ne réalise pas du tout, je n’ai pas l’impression que Lucas vient de gagner la coupe Davis. Je ne me rends pas compte, c’est très bizarre. C’est un truc de dingue. Pour Lucas, la coupe Davis prend beaucoup de place, ça lui tient énormément à cœur. Et aujourd’hui, il ramène le point décisif. On ne pouvait pas ver mieux, c’est le plus beau scénario qu’on aurait pu imaginer. »

Et maintenant : fête et vacances… avec les Goffin

« On va fêter ça, on repart ce lundi à Paris et on part en vacances dès la semaine prochaine au soleil avec les Herbert, les Tsonga mais aussi les Goffin ! David est un de nos meilleurs amis. Pour partir tous ensemble en même temps, il fallait qu’on soit en finale de la coupe Davis et on a réussi. C’est incroyable. On va chambrer un peu David mais il a quand même gagné ses deux matchs donc bon (rires) »