ASSE: Banderoles hostiles, grève d'encouragements... A quelle ambiance les Verts doivent-ils s'attendre contre Strasbourg?

LIGUE 1 Les Stéphanois vont retrouver le Chaudron ce vendredi (20h45) face à Strasbourg pour la première fois depuis leur humiliation (0-5) dans le derby...

Jérémy Laugier

— 

Les supporters de l'ASSE, ici lors du derby dans le Chaudron le 5 novembre. JEFF PACHOUD

Les supporters de l'ASSE, ici lors du derby dans le Chaudron le 5 novembre. JEFF PACHOUD — AFP

  • Les supporters de l’ASSE n’ont toujours pas digéré la déroute du 5 novembre contre le voisin lyonnais.
  • Encore plus dans le flou depuis le surprenant départ d’Oscar Garcia, l’équipe stéphanoise va devoir faire face à un contexte particulier dans son Chaudron, ce vendredi (20h45) contre Strasbourg.

Trois semaines après un derby désastreux (0-5), l'ASSE va retrouver le stade Geoffroy-Guichard ce vendredi (20h45) contre Strasbourg. Les partenaires de Loïc Perrin doivent-ils s’attendre dans le contexte actuel à un Chaudron glacial ou au contraire volcanique ? « A nous d’emmener le public avec nous en emballant le match, glisse le capitaine stéphanois. On sait qu’à Geoffroy-Guichard, quand ça pousse, c’est difficile pour l’adversaire. »

Après la grève d’encouragement et l’envahissement du terrain en fin de rencontre contre l’OL, puis les banderoles hostiles voire insultantes déployées à L’Etrat et à Lille (3-1), la situation peut aussi se révéler très délicate pour les Verts. « Si l’ambiance sera froide au départ, je ne pense pas qu’elle sera hostile, en tout cas pas encore, pronostique Sylvain, un fidèle supporter. J’ai l’impression que le public est quand même derrière Julien Sablé, un enfant du club. Selon moi, l’équipe a encore un joker mais c’est déjà beaucoup moins le cas pour la direction. »

>> A lire aussi : ASSE: «S’il faut retourner en Ligue 2»… On a assisté au premier entraînement des Verts sans Oscar Garcia

« Le public a dans le passé été bien plus virulent qu’en ce moment »

Ancien capitaine ayant connu des saisons galère en Ligue 2, le nouvel entraîneur stéphanois est particulièrement bien placé pour savoir que l’atmosphère s’annonce particulière : « Nous sommes dans un monde libre. Les supporters peuvent être mécontents mais je sais aussi que nous pouvons renverser les choses ». « Je souhaite que le public soit derrière son entraîneur qui mérite de réussir, indique Eric (52 ans), un habitué de la tribune Point. Mais je pense que les supporters sont à bout et que ce derby est la goutte qui a fait déborder le vase. »

« On peut s’attendre à des banderoles aux phrases choc à destination des joueurs mais pas à des sifflets permanents ou à une grève d’encouragements, estime le compte Twitter Mémoires de l’ASSE. La nomination de Julien Sablé va probablement inciter les kops à un peu de patience. Le public de Geoffroy-Guichard a dans le passé été bien plus virulent qu’en ce moment envers son équipe, comme le 30 novembre 2002 contre Châteauroux. » Pour protester contre une élimination (1-3) en Coupe de France  à Aurillac (CFA) une semaine plus tôt, les Magic Fans avaient décidé de boycotter totalement le kop nord ce soir-là, laissant simplement une banderole « Un kop vide pour une équipe morbide ».

>> A lire aussi : AS Saint-Etienne: On a tenté de décrypter la semaine noire des Verts avec deux anciens coéquipiers de Julien Sablé

« Je ne me souviens pas d’une aussi grosse cassure »

La morosité de la Ligue 2 semble encore loin pour une équipe stéphanoise actuellement 7e en L1, mais la série d’un seul succès lors des huit derniers matchs n’incite pas vraiment à l’optimisme. « Il y a depuis eu des moments difficiles, comme cette saison 2009-2010 lorsqu’on jouait le maintien, se souvient Mémoires de l’ASSE. Mais il s’agissait alors de problèmes sportifs, sur le terrain. Là, on sent que le malaise est à tous les niveaux du club et que le terrain n’en est que la conséquence. » « Honnêtement, je ne me souviens pas d’une aussi grosse cassure entre le club et les supporters, confirme Arthur, abonné au kop nord. Je n’avais jamais été autant dégoûté par mon club qu’après ce qu’il s’est passé lors du derby. »

Dans un communiqué diffusé le 11 novembre, les Magic Fans dressaient un constat tout aussi sombre : « Ce derby n’est pas une catastrophe épisodique mais bien l’illustration d’une descente aux enfers commencée il y a quelque temps. » Souhaitant stopper cette chute, Julien Sablé et ses joueurs auraient d’après Radio Scoop rencontré des membres des Green Angels, mercredi à la fin de l’entraînement. La reconquête de leur si précieux 12e homme sera l’un de leurs objectifs majeurs ce vendredi contre Strasbourg.

>> A lire aussi : ASSE-OL: Coach, recrues, supporters... Pourquoi les Verts vont avoir du mal à se remettre de leur derby cauchemar