ASSE: «Tous les entraîneurs auraient accepté le défi»... Julien Sablé met les choses au point sur son absence de diplôme

FOOTBALL Le nouvel entraîneur des Verts est revenu ce mercredi sur la polémique lancée par Pierre Repellini...

Jérémy Laugier

— 

Julien Sablé lors don premier match en tant qu'entraîneur principal de l'ASSE, vendredi à Lille. DENIS CHARLET

Julien Sablé lors don premier match en tant qu'entraîneur principal de l'ASSE, vendredi à Lille. DENIS CHARLET — AFP

  • Julien Sablé est depuis la semaine passée le successeur d’Oscar Garcia sur le banc stéphanois.
  • L’ASSE doit faire face au règlement de la FFF : son entraîneur n’ayant pas le BEPF, le club devrait être amené à payer une amende de 25.000 euros par match entraîné par Julien Sablé, après une tolérance de 30 jours.
  • Le nouveau coach des Verts a livré son ressenti sur cette polémique ce mercredi devant la presse.

La polémique enfle depuis mardi soir sur la situation de Julien Sablé à Saint-Etienne. Nommé entraîneur principal de l’ASSE après le départ d’Oscar Garcia, l’ancien directeur du centre de formation des Verts n’est pas titulaire du brevet d’entraîneur professionnel de football (BEPF). L’un de ses adjoints Alain Raverra a beau posséder ce diplôme, le règlement de la FFF interdit les « prête-noms » sur les bancs de touche depuis juillet 2015.

Dans une interview accordée à France Bleu Saint-Etienne-Loire, le trésorier du syndicat des entraîneurs (UNECATEF)… et ex-joueur et entraîneur de l’ASSE Pierre Repellini s’est montré clair : « Vous ne pouvez plus avoir d’entraîneur sur le banc de touche qui n’a pas le BEPF. Est-ce que le président de l’ASSE a pesé ce truc-là ? Sinon il les fout dans la merde. »

>> A lire aussi : On a tenté de décrypter la semaine noire des Verts avec deux anciens coéquipiers de Julien Sablé

Une probable amende de 25.000 euros par match à partir du 15 décembre

Julien Sablé a débuté sa conférence de presse ce mercredi en revenant sur cet épisode : « Je déplore que ce soit la personne qui m’ait lancé dans le foot [Pierre Repellini a entraîné l’ASSE en 1997-98] qui soit à l’origine de cette pseudo-polémique. Je ne suis pas contre les diplômes. J’ai une pensée pour les coachs au chômage. » Une tolérance de 30 jours est prévue dans pareille situation (jusqu’au 15 décembre donc pour l’ASSE), avant que le club ne doive payer une amende de 25.000 euros par match de Ligue 1 avec un entraîneur sans BEPF sur le banc, comme c’est le cas de Julien Sablé.

« Tous les entraîneurs dans ma situation auraient accepté le défi et auraient saisi cette opportunité, estime l’ancien capitaine stéphanois. Depuis que j’ai arrêté ma carrière de joueur il y a quatre ans, je me suis mis à passer des diplômes. » La direction de l’ASSE était en tout cas consciente de ce point de règlement au moment de son choix de nouvel entraîneur, que Roland Romeyer a présenté comme n’étant « pas en intérim ». « On a aucun problème, on a 30 jours pour se mettre en conformité », a confirmé le directeur sportif du club Dominique Rocheteau ce mercredi, précisant n’avoir « pas pensé aux amendes pour l’instant ».

>> A lire aussi : Julien Sablé rate sa première sur le banc des Verts