La France n’a même pas peur. Selon un récent sondage*, 82 % des foyers hexagonaux ne seraient pas protégés contre les intrusions. Un paradoxe, alors que selon les chiffres fournis par le Ministère de l’Intérieur, le nombre de cambriolages serait en hausse : 243.500 en 2016, contre 233.500 en 2015. Si le marché des traditionnels systèmes d’alarme reste stable, celui des caméras connectées bondit. Durant la même période, son chiffre d’affaires a connu une hausse de 25 % !

>> A lire aussi : Filmer ses enfants restés seuls à la maison, est-ce une bonne idée?

Pour ceux qui souhaitent réfléchir à la façon de protéger son appartement ou sa maison pour l’été, on précisera que pour 200 euros environ (le panier moyen de la ménagère qui s’équipe d’un système de surveillance connecté), il est possible de s’offrir une caméra à utiliser depuis son smartphone.

Réception de notifications en cas d’intrusion ou de bruit suspect, visualisation de son intérieur depuis le bout du monde, enregistrement d’images sur le cloud… autant de possibilités désormais offertes à tout un chacun pour garder un œil sur son petit chez soi, voire donner l’alerte en cas de pépin.

Point commun : ces systèmes sont devenus d’une simplicité d’installation béotienne et d’un usage à portée de tous. Ils sont aussi fiables et peuvent, pour la plupart, trouver leur place dans un écosystème de produits connectés. Gare cependant : si vous vous trouvez loin de chez vous, dans une zone de couverture GSM ou Wifi trop faible, vous pourrez avoir du mal à regarder ce qui se passe chez vous depuis votre smartphone. Mais votre caméra enregistrera les vidéos d’une éventuelle intrusion.

Somfy One : la complète pour tous

Deux minutes. C’est le temps nécessaire à l’installation de Somfy One, le nouveau système de surveillance de l’ex-MyFox, entreprise désormais sous le giron de Somfy.

Le Somfy One, caméra connectée d'intérieur avec sirène comprise.
Le Somfy One, caméra connectée d'intérieur avec sirène comprise. - SOMFY

 

Equipé d’une caméra Full HD, Somfy One est pourvu d’une sirène de 90 db qui se déclenche en associant vision et détection de chaleur, bref, pas quand une branche d’arbre bouge devant la fenêtre. La caméra Wifi sera dès cet été compatible avec les réseaux à très bas débit LoRa et Sigfox. Conséquence : elle pourra s’affranchir du Wifi pour transmettre ses alertes sur le smartphone de son propriétaire (mais pas de vidéos). Ce peut être pratique pour l’installer dans une zone non couverte en Wifi. Si elle stocke ses images gratuitement dans le cloud, un abonnement optionnel et résiliable à tout moment (9,99 euros/mois) permet à Somfy One d’alerter si nécessaire un call-center et de faire déplacer à son domicile un agent de sécurité. A partir de 249 euros.

Netgear Arlo Pro : sa batterie la rend unique

Légèrement plus volumineuse que la caméra Arlo, la nouvelle  Arlo Pro en conserve le concept si pratique : pas de connexion filaire nécessaire pour l’intégrer dans son intérieur ou son extérieur. Si elle ne fonctionne plus sur pile, mais sur batterie rechargeable (avec 4 à 5 mois d’autonomie), elle reste étanche et dispose toujours de son support aimanté très pratique.

Arlo Pro de Netgear: le fonctionnement sur batterie fait la différence.
Arlo Pro de Netgear: le fonctionnement sur batterie fait la différence. - NETGEAR

 

En 10 minutes, elle est installée et configurée. Autres avancées : la Pro s’équipe d’un micro et d’un haut-parleur ; son angle de vision passe de 110° à 130° ; et son champ de détection de 5 mètres à 7 mètres. Mais bémol : la caméra ne filme qu’en 720p, une concession que Netgear a dû effectuer pour conserver l’absence de fil à la patte pour alimenter sa petite dernière. Le stockage de ses vidéos sur le cloud reste gratuit durant 7 jours. 249 euros (339 euros avec une sirène).

Nest Cam Outdoor : un univers bien rodé

Dans la famille des produits Nest, je voudrai la caméra outdoor, celle qui, protégée contre les intempéries, résistera aux affronts de la météo (norme IP65). A accrocher sur une façade extérieure ou à aimanter sur une gouttière, par exemple, la Nest Cam Outdoor reste filaire. Elle se traîne avec 7,50 mètres de câble d’alimentation qui en simplifient néanmoins l’installation.

La Nest Cam Outdoor, caméra filaire pour l'extérieur.
La Nest Cam Outdoor, caméra filaire pour l'extérieur. - NEST

 

Full HD, avec un angle de vision de 130°, ses images sont d’une limpidité confondante… à condition d’avoir un débit Internet suffisant (à défaut, la caméra filmera en 720p, voire 360p). Elle dispose d’un micro et d’un haut-parleur. Son application est d’une totale simplicité et les alertes pertinentes. On accède aux vidéos des dernières heures gratuitement, mais pour conserver un historique, il faudra s’abonner : 10 euros par mois (pour 10 jours de vidéos) ou 100 euros à l’année. L’application Nest permet en outre de gérer sous une même interface l’ensemble des produits de la marque : caméra d’intérieur, thermostat connecté et détecteur de fumée. 199 euros.

Netatmo Presence : lumière sur les intrus

Malgré un design discutable (elle serait sans doute plus simple à intégrer sur une façade en étant horizontale), Presence est une caméra d’extérieur 100 % étanche qui nécessite une alimentation filaire. Pour une installation plus simple, son constructeur préconise de la substituer à une applique murale, par exemple.

Presence de Netatmo, projecteur LED compris.
Presence de Netatmo, projecteur LED compris. - NETATMO

 

Singularité du produit : outre le fait d’intégrer une caméra Full HD avec détection jusqu’à 20 mètres, Presence se double d’un projecteur « intelligent » qui s’avère pratique pour soi et dissuasif… pour les autres. Intéressant : il est possible d’éliminer des zones de surveillance, pour ne définir que celles avec lesquelles l’alerte se déclenchera en cas de présence. Le stockage des vidéos s’effectue dans l’application, mais aussi sur une carte microSD (jusqu’à 32 Go). Attention : la législation ne permet pas de filmer la voie publique ! 299,99 euros.

*OpinionWay pour Myfox.