20 Minutes : Actualités et infos en direct
CONCOURSLe meilleur œuf mayo au monde reste à Paris, comme chaque année

Le champion du monde de l’œuf mayo 2023 est parisien, comme chaque année

CONCOURSMaxime Plateau du restaurant parisien Le Moulin à vent a été récompensé pour son œuf mayo fidèle au goût du critique gastronomique à l’origine du prix, Claude Lebey
Le jaune de l'œuf mayo doit être « gras-cuit », c'est-à-dire pas trop cuit.
Le jaune de l'œuf mayo doit être « gras-cuit », c'est-à-dire pas trop cuit. -  A.GELEBART / 20MINUTES / 20 MINUTES
Stéphane Leblanc

Stéphane Leblanc

L'essentiel

  • Maxime Plateau, chef du restaurant Le Moulin à vent à Paris, est le nouveau Champion du monde de l’œuf mayo au monde, un titre décerné par l’ASOM.
  • Les pickles de chou rouge ajoutés sur ses œufs coupés en deux et recouverts de mayonnaise ont peut-être fait la différence.
  • Pour Claude Lebey, critique décédé à l’origine du prix, un œuf mayo réussi doit avoir un jaune « gras-cuit », comme disait sa grand-mère, « c’est-à-dire onctueux ».

Le meilleur œuf mayo au monde, c’est toujours dans un restaurant parisien qu’on le trouve. Après La Grande Brasserie (Paris 4e) l’an dernier, après la Rôtisserie d’Argent (Paris 5e) il y a deux ans, c’est au tour du Moulin à vent (Paris 5e) et du chef Maxime Plateau de recevoir la récompense suprême : champion du monde de l’œuf mayo. « C’est l’accomplissement du travail de toute l’année », s’est-il félicité au micro de nos confrères de BFM TV.

Ce qui a fait la différence selon lui ? « Peut-être les pickles de chou rouge » qu’il a ajouté sur ses œufs coupés en deux et recouverts de mayonnaise. Dans son restaurant, le chef le propose à 6 euros.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

L’Association pour la Sauvegarde de l’Œuf Mayonnaise (ASOM), créée par le critique gastronomique Claude Lebey décédé en 2017 et relancée depuis 2018 par quatre gastronomes avertis, organise chaque année le championnat du monde de l’œuf mayonnaise.

Le jaune doit être « gras cuit »

En 2011, quand 20 Minutes avait interviewé Claude Lebey, celui-ci avait accepté de nous confier les secrets d’un œuf mayo réussi : le jaune doit être « gras cuit », comme disait sa grand-mère, « c’est-à-dire onctueux », les légumes de la macédoine « assez croquants » et la mayonnaise doit « parfaitement recouvrir l’œuf coupé en deux ».

Depuis la création du prix en 2010, seuls les cuisiniers qui proposent la recette à la carte de leur établissement peuvent concourir et parmi les 17 finalistes, et comme chaque année, c'est un Parisien qui l'a emporté. « Le concours était relevé et très serré », concède le vainqueur Maxime Plateau. Les dix-sept concurrents issus « de France et de Navarre », dixit le Directoire de l’ASOM, avaient été sélectionnés parmi des adresses déjà citées par des guides gastronomiques, dont le fameux guide Lebey.

Sujets liés