Tour de France 2022 : Jungels résiste au retour de Pinot et s'impose en solitaire dans les Alpes... Revivez la 9e étape en live

CYCLISME Suivez avec nous la 9e étape du Tour de France entre Aigle et Châtel-Les Portes du Soleil (192,9km)

Aymeric Le Gall
— 
Bob Jungels a remporté la 9e étape du Tour de France dans les Alpes.
Bob Jungels a remporté la 9e étape du Tour de France dans les Alpes. — Marco BERTORELLO / AFP

L'ESSENTIEL

  • La 9e étape du Tour de France, longue de 193km, relie aujourd'hui Aigle à Châtel-Les Portes du Soleil. 
  • Les 170 premiers kilomètres se font à travers la Suisse, avant de rentrer en France pour le final, avec le col du Pas de Morgins dans lequel l'étape va se jouer. 
  • Hier, à Lausanne, Wout Van Aert s'est imposé au sprint, devant Michael Matthews et Tadej Pogacar.
  • Le Slovène est toujours maillot jaune. Wout Van Aert a conforté son maillot vert. Magnus Cort Nielsen est le maillot à pois, mais cela pourrait changer aujourd'hui. Pogacar est maillot blanc, mais il le laisse à Tom Pidcock.

 


 

 

17h37 : Bon hé bien même si on est déçu pour Tibo, on aura quand même vécu une course hyper sympa. Et c’est là-dessus qu’on va se quitter les amis, je ne peux pas m’attarder ici car j’ai encore pas mal de trucs à gérer à côté. Je vous donne rendez-vous ce soir pour le premier match des Bleues à l’Euro de foot face à l’Italie. Grosses bises à toutes et tous !

 

0 km : C'est fait ! Magnifique victoire de Bob Jungels ! Rien à dire, bravo bonhomme, tu l'as méritée, celle-là. Pinot se fait rattraper par Castroviejo et Verona et termine quatrième.

 

1,5 km : 36 secondes, c'est plié. Ca l'était déjà depuis un petit moment en fait.
2,5 km : Le public est déchaîné derrière Pinot mais ça ne suffira pas pour combler l'écart malheureusement...
3 km : Bon, faudra saluer la perf de Boby s'il va au bout , c'est beau ce qu'il est en train de nous faire là.
3,5 km : Aïe, ça pue en fait... 27 secondes d'écart désormais.
7 km : Je suis debout sur la table, j'ai sorti les fumis, tout va bien niveau santé mentale.
9 km : C’est parti pour la descente ! LA BAGARRE !!!! 20 secondes d’écart, alleeeeeeeeeeeeeeeeeeeez gamin, t’es un grand, fais-le pour la France, fais-le pour tes chèvres !
10 km : Jungels passe la barre des 10 dernières bornes, il compte 24 secondes d'avance sur Pinot.
12 km : Arf, l’écart plafonne là… 28 secondes d’écart entre les deux asticots.
13 km : D’autant que Jungels a beaucoup donné, solo, en tête de la course. Il donne tout ce qui lui reste mais il sait que l’autre arrive comme une bombasse derrière.
13,5 km : Oh et puis non, IL VA LE FAAAAAAAAAAAAAAIRE LE SALOPIAUD
14 km : 14 km : Je ne me sens plus, je prends trop la conf'... Je crains le retour de karma, on va donc calmer un peu le jeu.
14 km : Pinot gratte encore du temps, 45 secondes d’écart. Pfff, il va le croquer finger in the nose !
15 km : Jalabert n’a pas l’air d’y croire a priori. Nous, si. Mode danseuse activé, le maillot ouvert qui laisse apparaître la toison, l’histoire est en marche.
16 km : Allez, on va bientôt passer sous la minute ! (1'08'')
16,5 km : Il lui a déjà repris plus de 30 secondes ! Il n'y a plus que 1'27'' d'écart. On y croit à mort pour notre Pinot d'amour.
17 km : ET OUI MON GARS IL EST PARTI !!!! Tibopino remet une seconde couche et prend le large. La bagarre peut commencer avec Jungels. Et si, et si ?
18 km : Pinot essaye de placer une attaque pour tenter de revenir sur Jungels. J'ai peur que ça soit déjà trop tard...
19 km : Daniel Felipe Martinez prend cher et perd le contact avec le peloton maillot jaune. Le Colombien va le payer cher au général, lui qui était 10ème ce matin à 1'59'' de Pogacar.
20 km : Barguil n'arrive plus à suivre le rythme, il lâche le groupe Van Aert.
22 km : Par contre le peloton va bientôt engloutir le groupe Pinot/Barguil and co, plus que 45 secondes décart.
23 km : Oh mais le peloton est à la traîne en fait, 3'23'' de retard. C'est au tour de George Bennett pour UAE de faire le taf à la pédale devant.
25 km : Bon ben ça manque un peu de piquant je trouve. Jungels continue de creuser l’écart (1'50''), derrière ça ne réagit pas ou mal.
28 km : Le plus tard possible mais on peut, oui.

 

30 km : 30 km : C'est pas l'entente parfaite dans le groupe des poursuivants et ça profite à Jungels qui prend 1'26'' d'avance désormais.
34 km : Voilà ce qui nous attend pour cette fin d'aprem.

 

35 km : On y est les enfants ! Et ça a sacrément de la gueule.

 

40 km : Une minute d'avance pour Jungels sur le groupe Van Aert/Pinot. Et 2'20'' sur le peloton.
47 km : Jungels est chaud patate dans cette descente ! Il prend beaucoup de risques mais ça paye, 45 secondes d'écart désormais avec le groupe Van Aert (13 coureurs).
50 km : Pinot ouvre son compteur.

 

52 km : Allez hop, Geschke vient de se faire reprendre par le groupe composé notamment de Wout Van Aert et Tibopino.
54 km : Par contre Geschke s'est fait salement distancer par Bob Jungels dans la descente. Le reste du groupe est à trente secondes derrière les deux hommes de tête.
55 km : Petit intermède tennistique car, oui, c’est pas comme s’il y avait la finale de Wimbledon en ce moment. Et je vois que Kyrgios a pris le premier set contre Djoko (6-4). Ça va commencer à devenir intéressant cette histoire, je vais me mettre ça en parallèle sur l’ordi, sachez-le.
60 km : Jungels n'a finalement pas fait le pois (LOLILOL) face à Geschke.

 

63 km : Bob Jungels tente de se faire la malle dans cette échappée, a priori ça n'a pas l'air d'alarmer grand monde pour le moment.

 

64 km : Le peloton continue de gratter son retard, 2'22'' d'écart seulement désormais. Et c'est Marc Soler, qu'on pensait à la ramasse tout à l'heure, qui mène le train.
65 km : Derrière, ça commence à sentir la pinède pour Ben O'Connor... L'Australien est au niveau de son directeur sportif, il n'est pas loin de poser un pied au sol. Le pauvre vit un calvaire depuis sa chute au Danemark lors de la deuxième étape. Il se plaint de la hanche là, visiblement .
66 km : Ils ne sont plus que 20 en tête de la course, Nils Politt a fini son taf du jour et se range.
67 km : Les UAE de « Pogy » ont remis un coup de collier pour reprendre trente secondes à l’échappée.
69 km : Les coureurs viennent d’entamer le col de la Croix, le premier des deux cols de 1ère catégorie du jour, 8,1 km à 7,6 %.
70 km : Ca y est, Rigoberto Uran est virtuellement en tête du classement général !
72 km : Marc Hirschi (UAE Emirates), qui n'est plus que l'ombre de lui-même cette année sur le Tour, a lâché ses coéquipiers. Soler aussi d'ailleurs.
74 km : A noter qu'après avoir repris un peu de temps sur l'échappée, le peloton est à nouveau en train de céder du terrain. On va bientôt approcher des 3'30 de retard.
75 km : Et c'est parti pour la descente, roulez jeunesse !
78 km : Grosse baston au sommet du col des Mosses remportée par Pierre Latour, qui devance Geschke et Houle et prend cinq puntos dans la course au maillot à pois.

 

84 km : 84 km : Je vous rappelle que Guillaume Martin, le leader de la formation Cofidis, a dû abandonner après un test positif au Covid. Hier, c’est Vegard Laengen, le coéquipier le plus en forme de Pogacar, qui a dû lâcher pour les mêmes raisons. Les équipes commencent clairement à claquer des mollets à l’idée de voir leurs coureurs tomber comme des mouches.
87 km : Et mine de rien, avec ses 3’24 de retard au général sur Pogacar au départ ce midi, Rigoberto Uran est gentiment en train de prendre la deuxième place virtuelle.
88 km : Derrière, le peloton mené par les EAU de Pogacar est à 3 minutes, l'écart est stable depuis le départ.
90 km : Je vous fais un petit topo de ce qui s’est passé depuis le départ. Le peloton a mis beaucoup de temps avant d’accepter de laisser filer l’échappée du jour. On a assisté à un bon paquet d’attaques dès le top départ, mais à chaque fois la bête a englouti les fuyards. Au final, il y a de ça une bonne heure maintenant, ce sont 21 coureurs qui ont fini par prendre la tangente. Et quels coureurs ! Jugez plutôt : Van Aert, Thibaut Pinot, Warren Barguil, Pierre Latour, Benoît Cosnefroy, Izagirre, Castroviejo, Geschke, Uran, Verona, Stuyvens, Mcnulty, j’en passe et des meilleurs.
92 km : Moins de cent bornes à courir encore aujourd'hui alors que les gars viennent d'entamer le col des Mosses (deuxième catégorie), en territoire suisse.
15h : TUTUT LES CYCLIX ! Il est l’heure de prendre l’antenne pour suivre cette première étape de montagne. Je sors exceptionnellement de mes vacances pour vous liver ça aujourd’hui, j’espère que le jeu va en valoir la chandelle.
Voilà donc la première véritable étape de montagne de ce Tour, avec de belles ascensions tout au long des 190 kilomètres de course, sans toutefois atteindre encore les plus hauts sommets. Les coureurs auront une première côtelette pour se mettre dans le rythme, puis feront face un sacré enchaînement dans la seconde moitié d’étape, avec le Col des Mosses et de la Croix pour commencer à s’amuser, avant l’ascension du Pas de Morgins, où les meilleurs devraient batailler. L’arrivée ne sera pas jugée en haut, mais après un légère redescente vers Châtel.

» Rendez-vous vers 15h00 pour suivre cette belle étape de montagne tous ensemble…