Qu'attendre des Français et des Françaises à Roland Garros 2020 ? — 20 Minutes

TENNIS

Roland-Garros : Que peut-on attendre des Français cette année ?

Spoiler alert : pas grand-chose

On a connu nos Tricolores plus vaillants à l’entame de Roland-Garros. Comme s’ils s’étaient mis au niveau de cette édition assez tristoune sur le papier, presque sans spectateurs et dans la grisaille au moins pour la première semaine, les représentants de la nation débarquent porte d’Auteuil dans un état de forme inquiétant. On vous résume tout ça dans une petite vidéo.

Dans le détail, il y a bien quelques (petites) lueurs d’espoir. Ugo Humbert est en quart de finale à Hambourg, après avoir éliminé notamment le 5e joueur Daniil Medvedev au premier tour. Cela va peut-être lui coûter un peu d’énergie, mais c’est surtout très bon à prendre pour le gaucher de 22 ans, qui n’a pas encore réussi à passer un tour sur la terre battue parisienne. Il affrontera cette fois un joueur sorti des qualifications, et tout est en place pour sa grande première. Dommage que si tout se passe bien, un vrai terrien l’attende dès le 2e tour en la personne de Cristian Garin.

Même chose pour Corentin Moutet. L’atypique gaucher commence à gagner en constance en Grand Chelem. Après son 3e tour à Roland l’an dernier (souvenez-vous ce match en cinq sets contre Londero…), il a remis ça à l’US Open. Mais après un premier tour face à un qualifié, il devra sûrement, s’il passe, se coltiner Diego Schwartzman, tombeur de Rafa Nadal à Rome. Oups.

Pas aidés au tirage…

Globalement, tous les Français ont un premier ou un deuxième tour très compliqué devant eux (Medvedev pour Mannarino, Coric pour Chardy, Wawrinka pour Hoang, Zverev pour Herbert, Auger-Aliassime pour Gaston ou Janvier, Bautista Agut pour Gasquet…). Même Monfils, le seul protégé en tant que tête de série numéro 8, a hérité d’un homme (très) en forme avec Alexander Bublik.

Chez les Bleues, ce n’est pas beaucoup mieux. Alizé Cornet, que l’on peut considérer comme notre meilleure chance, va d’abord devoir gérer un match contre une compatriote – Chloé Paquet – avant, éventuellement, de défier Madison Keys, 16e joueuse mondiale. Et si ça passe, il y aura sûrement Angélique Kerber, ancienne gagnante de l’Open d’Australie, de Wimbledon et de l’US Open, dans les parages.

Caroline Garcia a peut-être le meilleure tableau, avec des têtes de série jouables (Kontaveit, Mertens) sur la route des 8es de finale. On pourrait dire la même chose de Kiki Mladenovic, mais la Nordiste arrive tellement dans l’inconnu après sa quarantaine rocambolesque à l'US Open que l’on préfère ne rien prévoir.

Reste les plus jeunes, Clara Burel, Fiona Ferro, Diane Parry, Océane Dodin (opposée à Kvitova dès le premier tour)… Roland nous réserve toujours une belle surprise, on espère que celui-ci ne dérogera pas à la règle, malgré son caractère si singulier.