Roland-Garros: L'objectif de Tsonga? «Franchir le cap de la première semaine serait déjà bien»

TENNIS La confiance règne chez les Français à quelques jours du début du Grand-Chelem parisien...

N.C. avec AFP

— 

Jo-Wilfried Tsonga à Monte-Carlo, le 18 avril 2017.
Jo-Wilfried Tsonga à Monte-Carlo, le 18 avril 2017. — NSJsport/Shutterstock/SIPA

A quoi peut-on s'attendre pour Jo-Wilfried Tsonga pour cette édition 2017 de Roland-Garros, qui commence dimanche? Franchement, dur à dire, et l'intéressé n'y voit pas beaucoup plus clair que nous. Après avoir enchaîné contre-performances et blessures, le Français tente de reprendre un peu confiance cette semaine sur le tout nouveau tournoi 250 de Lyon, dont il est l'ambassadeur

«L'objectif premier est de gagner des matchs pour retrouver le chemin de la victoire et la confiance. C'est important d'avoir des victoires, de se rassurer», a-t-il dit à l'AFP avant sa victoire sur le Russe Khachanov en quarts de finale, jeudi. En tout cas, sa douleur à l'épaule qui l'a contrait à déclarer forfait à Madrid puis à renoncer à jouer à Rome semble s'être estompée. «Il était important de me rassurer mercredi [contre l'Argentin Carlos Berlocq en 8e]. Cela fait du bien de gagner», assure le Manceau. 

Quant aux objectifs pour Roland... et bien il n'y en a pas vraiment. «Je ne fais pas partie des favoris mais plutôt de ceux qui sont dangereux. J'y vais en étant hyper heureux d'être sur le terrain, de jouer au tennis. L'objectif est de prendre mon pied et quand je suis comme ça, je suis capable de battre les tout meilleurs, dit Jo. Il faut y aller étape par étape et franchir le cap de la première semaine serait déjà bien. Dans un second temps, tenter d'aller chercher les gros». Mouais, bon, si on a déjà deux Français en 8e de finale cette année on pourra s'estimer heureux.