XV de France : Au lendemain de son coup de coude, Vahaamahina annonce sa retraite internationale

RUGBY Le deuxième ligne des Bleus a envoyé un long texte pour expliquer son choix

N.C.

— 

Sébastien Vahaamahina sort du terrain après son expulsion lors du quart de finale France-pays de Galles, le 20 octobre 2019.
Sébastien Vahaamahina sort du terrain après son expulsion lors du quart de finale France-pays de Galles, le 20 octobre 2019. — Aaron Favila/AP/SIPA

On parle beaucoup de lui depuis dimanche matin. Expulsé lors du quart de finale de la Coupe du monde de rugby entre la France et le pays de Galles à cause d’un coup de coude, Sébastien Vahaamahina a annoncé ce lundi qu’il prenait sa retraite internationale. Il a envoyé un long texte au journal Midi Olympique pour s’en expliquer. Le deuxième ligne assure que sa décision avait été prise bien avant la compétition et qu’elle n’a donc pas été conditionnée par son geste malheureux.

Voilà ce que dit le joueur, qui fête ses 28 ans ce lundi :

« Aujourd’hui, je me dois d’assumer mes actes et éventuellement d’essayer d’y apporter quelques explications, si tant est que cela soit possible… Mon style de jeu et le poste auquel je joue nécessitent beaucoup d’agressivité. Une agressivité qu’il me faut néanmoins contrôler. Lorsque je donne ce coup de coude, tout s’est probablement mélangé dans ma tête. Trop d’envie et de volonté de marquer à nouveau. Et j’ai justement perdu le contrôle. Je regrette ce geste, il est certes spontané et incontrôlé mais il n’en demeure pas moins que j’en suis responsable. Seul et unique responsable. C’est dur, très dur pour moi aujourd’hui d’autant plus que, comme je l’avais prévu depuis plusieurs mois, il s’agissait de mon dernier match avec  le XV de France.​ »

Il poursuit : « Je n’ai pas fait d’annonce publique concernant mon arrêt en sélection car ce n’est pas dans mes habitudes. Les personnes impactées par cette décision le savent depuis cet été : Jacques Brunel, Franck Azéma, quelques joueurs également. J’avais vraiment à cœur de bien faire et la volonté de réaliser le meilleur match possible, la meilleure compétition possible pour ensuite m’arrêter… Peut-être avais-je envie de trop bien faire. Mon envie et mon agressivité m’ont fait déborder. Désormais, il est temps pour moi de me faire opérer du bras, comme cela était prévu à mon retour de Coupe du monde. Un cycle se termine aujourd’hui, une page de ma carrière se tourne. J’ai 28 ans tout pile et déjà hâte de me reconstruire, physiquement et moralement, pour revenir en étant encore plus fort. »