Stade Toulousain-Bath: Toulouse jouera chez le Racing 92 en quart de Champions Cup... Revivez le match

RUGBY Le Stade Toulousain reçoit les Anglais de Bath ce dimanche lors de la dernière journée de la phase de poule de Champions Cup...

Nicolas Stival

— 

Le troisième ligne du Stade Toulousain Louis-Benoît Madaule en Champions Cup face à Bath, le 20 janvier 2019 au stade Ernest-Wallon.
Le troisième ligne du Stade Toulousain Louis-Benoît Madaule en Champions Cup face à Bath, le 20 janvier 2019 au stade Ernest-Wallon. — P. Pavani / AFP

TOULOUSE - BATH: 20-17

18h12: Ce direct est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi avec nous !!! Mais il reste tant d'émotions sportives à vivre, avant de se coucher. A commencer, je le répète, par cet épatant Caen - Marseille. BONNE SOIREE A TOUTES ET TOUS !!!

18h07: Le Stade Toulousain a battu Bath (20-17), sans bonus offensif, à la différence du Leinster chez les Wasps (14-37). Les Irlandais finissent premiers de poule. Deuxièmes, LES ROUGE ET NOIR IRONT DEFIER LE RACING 92 dans un quart de finale franco-français, fin mars. 

80e: Thomas Ramos rate une pénalité lointaine. Dégagement anglais, dans les bras d'Antoine Dupont, qui dégage en touche. C'EST FINI !!!

79e: Malgré sa boulette sur le premier essai de Bath, Antoine Dupont est élu Talent d'Or... Euh non, homme du match pardon.

76e: BATH REVIENT A TROIS POINTS avec l'essai entre les poteaux du numéro 8 Zach Mercer, transformé par Priestland (20-17). A trop vouloir gérer, Toulouse pourrait se retrouver piégé...

74e: ET C'EST L'ESSAI DU BONUS OFFENSIF... pour le Leinster. Vraiment impressionnants, ces Irlandais. De là à penser qu'il vaut mieux les éviter en quart de finale...

 

72e: Alors qu'un intrigant Waka Waka, version bandas et sans Shakira, retentit dans un virage du stade...

 

70e: Une bonne pénalité pour Toulouse, à 25 mètres un peu à gauche des poteaux anglais. Thomas Ramos la tente et la réussit. Le Stade se remet hors de portée d'un essai transformé (20-10).

66e: Bon, les Toulousains s'y sont mis dedans comme des grands. Ils arrivent quand même à récupérer le ballon alors que Bath n'était qu'à cinq mètres de leur ligne. Un bon coup de pied de Ramos plus tard, les Stadistes se retrouvent dans les 22 mètres anglais.

62e: OUH LA BOULETTE D'ANTOINE DUPONT !!! Le pourtant excellent demi toulousain juge mal un coup de pied à suivre anglais. L'ailier fidjien (mais international anglais) Semesa Rokoduguni récupère et aplatit. Priestland transforme (17-10).

59e: Comme Ernest-Wallon s'ennuie un peu, ça chante Les Yeux d'Emilie version bandas. Sur la pelouse, Yoann Huget commet un en-avant en tentant une interception osée. Voili-voilou.

56e: Dans l'autre match de cette poule 1, les Wasps reviennent (un peu) grâce à un essai du très puissant troisième ligne international anglais Nathan Hugues. Mais le Leinster a de la marge (7-20).

 

52e: Si vous aimez aussi le football, surtout lorsqu'il est joué à très haut niveau, vous pouvez aller de temps en temps sur le live de Caen - Olympique de Marseille. Je ne vous en voudrai pas.

49e: Et sinon, le match, me direz-vous? Ben franchement, depuis la reprise, ce n'est pas folichon. Voici donc un intermède musical avant de nouvelles éventuelles envolées à Ernest-Wallon.

 

46e: Encore deux essais, et le Stade ira en quart à Dublin, dans l'antre du Leinster. Sans bonus offensif, Toulouse jouera chez le Racing 92. Dilemme...

42e: Toulouse a changé ses deux piliers à la pause : Castets et Faumuina sont sortis, Baille et Aldegheri sont rentrés. Par souci de lisibilité du live, on vous épargnera la valse des remplacements à venir, sauf blessure.

41e: C'est reparti. Le tableau virtuel des quarts de finale, à 40 minutes de la fin de la phase de poule, grâce aux experts de France Télé.

 

17h02: Un ultime maul anglais sur 20 bons mètres s'écroule à deux mètres de la ligne toulousaine. C'est la mi-temps. Si les scores en restent là à Toulouse et à Coventry, on se dirige vers un très cocardier Racing 92 - Stade Toulousain en quart de finale de Coupe d'Europe. Mais s'ils inscrivent deux nouveaux essais, les Rouge et Noir prendront le bonus offensif et iront chez les Irlandais du Leinster. Un petit jus goyave-rhubarbe, et on se retrouve dans quelques minutes pour la seconde période.

39e: Pendant ce temps, il y a autant de suspense à Coventry que hier au Parc des Princes entre le PSG et Guingamp. 0-20 pour le Leinster...

34e: Oh, la percussion du deuxième ligne Dave « Golgoth » Attwood sur Maxime Médard !!! Prends ça, le rugby d’évitement.

32e: CETTE FOIS, IL Y A BIEN ESSAI POUR TOULOUSE!!! A l'issue d'une action aussi confuse qu'un discours de Sophie Marceau à Cannes, Antoine Dupont aplatit. Holmes transforme sans souci. Plus que deux autres, et c'est le bonus offensif (17-3)...

27e: TOUT ERNEST-WALLON Y A CRU!!! Mais Yoann Huget, décalé par Maxime Médard, n'a pas marqué. Bien plaqué par Max Clark, le meilleur joueur ariégeois d'origine brésilienne de l'histoire du rugby a mis un genou en touche avant d'aplatir en coin. 

23e: Et hop, les premiers points de Bath ! C'est une pénalité de l'ouvreur gallois Rhys Priestland (10-3). Pendant ce temps, à Coventry, le Leinster mène 0-10...

19e: Oh le raté de Bath !!! Sur la première vraie offensive anglaise, Zach Mercer fait un incroyable en-avant à trois mètres du bol de sangria. 30 secondes plus tard, Toulouse récupère une pénalité à 40 mètres des poteaux anglais. En l'absence de l'habituel buteur Thomas Ramos (sur le banc), c'est encore Holmes qui s'en charge. Et ça fait 10-0...

16e: Pendant ce temps, le Leinster vient d’ouvrir la marque chez les Wasps sur une pénalité de Ross Byrne, l’ouvreur remplaçant de Johnny « Poker Face » Sexton, blessé.

 

13e: Enfin, les Wasps craquent ! Derrière une nouvelle mêlée à 5 mètres, un maul pénétrant envoie l'inusable Jo Tekori derrière la ligne. Zack Holmes transforme, et ça fait 7-0 !

8e: Pour l'instant, c'est à peu près aussi équilibré qu'un Nouvelle-Zélande - Vatican. Le Stade domine largement, mais toujours pas de point. Pas plus qu'à Coventry entre les Wasps et le Leinster, d'ailleurs.

6e: Première offensive toulousaine derrière une mêlée à 5 mètres. Mais Huget fait une vilaine passe à Médard, qui tape un vilain coup de pied en ballon mort.

1re: C'est parti, avec le coup d'envoi donné par le Toulousain Zack Holmes. Les mauvais esprits observeront que le Stade n'a pas intérêt à gagner avec le bonus offensif pour ne pas retourner chez les Irlandais du Leinster, a priori plus dangereux que le Racing 92. Wait and see, comme on dit à Toulouse.

16h10: Le speaker se casse la voix pour chauffer le public parfois versatile d'un Ernest-Wallon totalement rempli avec 18.838 spectateurs. Pas du luxe vu le froid et la pluie...

16h05: Un petit coup d'oeil sur les compos. Côté toulousain, on peut faire difficilement mieux. Chez les Anglais, on va se dégourdir les jambes sous la pluie en attendant de retrouver le championnat, dans lequel Bath n'est pas bien brillant, avec une simple huitième place.

 

16 h: Bonjour à toutes et tous pour l'épilogue de la phase de poule de Champions Cup. Et pour se mettre dans l'ambiance, on se remet l'exploit de Maxime Médard lors de la rencontre aller, remportée par Toulouse (20-22). Freddie Burns ne sera pas ridiculisé aujourd'hui: il n'est pas sur la feuille de match.

 

Depuis samedi soir, on connaît l’identité des huit équipes qualifiées pour les quarts de finale de la Champions Cup. Reste à connaître les affiches. Ce sera chose faite ce dimanche, après les deux derniers matchs de la poule 1, la seule à n’avoir pas joué samedi.

Avant de recevoir les Anglais de Bath, déjà éliminés, le Stade Toulousain sait qu’il accompagnera le Racing 92 dans le grand huit européen. Mais alors que les Franciliens, premiers de la poule 4, sont assurés de recevoir en quart, les Haut-Garonnais devraient finir deuxièmes et donc se déplacer fin mars. Car on imagine mal les impressionnants Irlandais du Leinster craquer à Coventry face aux Wasps (zéro victoire à ce jour)…

Donc, pour résumer :

  • si les coéquipiers de Julien Marchand perdent contre Bath, ils se déplaceront chez les Anglais des Saracens.
  • s’ils gagnent sans bonus, ils iront tâter l’herbe synthétique de l’Arena de Nanterre, dans la tanière du Racing 92.
  • s’ils gagnent avec bonus, ils retourneront à Dublin pour y retrouver le Leinster, champion d’Europe en titre, qui les a corrigés voici huit jours (29-13).

>> Parce que le Stade Toulousain fait chanter le cuir depuis le début de saison et que Bath, sans pression, devrait aussi envoyer du jeu, rendez-vous pour le sympathique choc franco-anglais.