PSG-OM: Pourquoi l'OM peut quand même espérer, après la défaite face à Paris

FOOTBALL Certes, l'OM est seizième, mais ça ne durera pas...

B.V.

— 

Zlatan Ibrahimovic et Lassana Diarra, le 4 octobre 2015 au Parc des Princes.
Zlatan Ibrahimovic et Lassana Diarra, le 4 octobre 2015 au Parc des Princes. — THOMAS SAMSON / AFP

« Cruel », « frustrante », « imméritée ». Il faudrait vraiment être un supporter parisien de mauvaise foi pour ne pas reconnaitre que l'OM de dimanche soir au Parc des Princes valait mieux qu'une défaite. Battu par le leader de la Ligue 1 au terme d'un match un peu fou, Marseille peut repartir de Paris avec beaucoup de regrets mais aussi des raisons d'espérer. On vous en liste dix.

Parce que l'OM est enfin une vraie équipe de foot

Franchement, à part les deux cartons à domicile face à Bastia et Troyes, on avait pas vraiment l'impression que cet OM soit encore une équipe de foot. Il faut dire qu'avec 269 changements au mercato, on comprend que ça prenne un peu de temps. Mais là, sur ce qu'on a vu au Parc, sur cette volonté collective de presser Paris, sur ces jolis enchaînements offensifs, sur la qualité des transmissions, on a franchement envie de dire que la machine est lancée et que l'OM s'est trouvé un équilibre. Reste à avoir envie à tous les matchs, et pas seulement contre le PSG.

Parce que ça finira bien par rentrer

33 tirs contre Liberec jeudi en Ligue Europa, 13 contre le PSG ce dimanche. Pour un seul but sur ces deux rencontres. Un ratio faiblard qu'on ne peut pas particulièrement expliquer par la maladresse des attaquants marseillais mais plus par la qualité des gardiens en face. Que ce soit le Tchèque jeudi ou Trapp, ils ont sorti des gros matchs face à l'OM. Bref, ça finira bien par rentrer.

Parce que ce ne sera pas tous les jours le PSG en face

Et que si l'OM continue de jouer à ce niveau-là, des équipes d'un niveau moindre ne feront pas le poids. « On a réussi à rivaliser avec cette équipe, résume parfaitement Steve Mandanda. Par rapport au match qu'on a produit, on n'est pas à notre place au classement (16e, NDLR) mais si on garde cet état d'esprit, à un moment donné, ça va tourner en notre faveur. »

Parce que Lassana Diarra

Ne nous le cachons pas: sur ce début de championnat, le meilleur joueur du championnat n'est ni parisien ni lyonnais, mais Marseillais. Et il n'a pas joué au foot pendant plus d'un an. Tout juste rappelé en équipe de France, Lassana Diarra a été monumental au Parc des Princes, tenant à lui tout seul tout le milieu parisien en respect. La bouée de sauvetage de l'OM. Le guide. Le patron.

 

 


Parce que la chance tournera forcément un jour

Il faut le reconnaitre, l'OM n'a pas eu beaucoup à Paris. Certes, Batshuayi n'avait pas à faire cette passe en retrait mais c'est quand même malheureux que Zlatan Ibrahimovic traîne son tracteur dans la surface marseillaise. Certes, Rolando n'a pas à sauter les mains en l'air comme s'il s'ambiançait totalement déchiré sur un dancefloor à 5 heures du mat, mais c'est quand même pas de bol que le ballon lui tape le bras. Certes, Trapp est parti du bon côté, mais c'est pas tout les jours qu'un penalty aussi bien tirer va être arrêté. Bref, dans le foot il y a une grosse part de chance. Et en ce moment, elle boude l'OM.

 

 

>> A lire aussi VIDEO. PSG: Kevin Trapp tient (enfin) sa grande première

Parce que De Ceglie ne jouera pas tous les matchs

Enfin on l'espère pour Marseille.

 

 


Parce que Batshuayi un est put**** d'attaquant

Et n'écoutez pas ceux qui vous disent le contraire.

 

 



Parce que la Ligue 1 est serrée

OK, le PSG s'échappe en tête de la Ligue 1. Mais franchement, l'objectif de l'OM n'est pas d'aller chercher Paris. Et quand on regarde le classement avec les concurrents directs pour la Ligue des champions, le gouffre n'est pas énorme: Lyon n'est qu'à 7 points, Monaco à 5. Ca peut aller vite...


Parce que Mandanda sera toujours là pour sauver la barraque