L'ailier gauche Valero Rivera.
L'ailier gauche Valero Rivera. — D.P. / 20 minutes

FOOTBALL

HBC Nantes: «C'est ma maison ici !», Valero Rivera fait son grand retour au «H»

Valero Rivera a déjà évolué à Nantes de 2010 à 2016...

  • Valero Rivera fait son grand retour à Nantes après deux ans passés à Barcelone.
  • L’ailier espagnol de 33 ans veut retrouver le « plaisir » de jouer au HBCN.

C’était comme « une évidence » pour lui. Deux ans après avoir quitté le HBC Nantes pour rejoindre Barcelone, Valero Rivera est de retour sur les bords de l’Erdre (pour au moins 3 ans). « Je n’ai pas changé, je suis le même » A 33 ans, l’ailier espagnol, qui ne se départit jamais de son sourire, ne pensait pas revenir si vite dans le club qui l’a propulsé au plus haut niveau. De 2010 à 2016, il avait été élu meilleur joueur de D1 (2012) et meilleur ailier gauche par deux fois et avait compilé pas moins de 985 réalisations en championnat et 175 buts en EHF Cup.

Sa joie de du come-back n’est pas feinte. « J’avais très envie de revenir, je suis très heureux d’être là. » Il l’avoue quand même : « J’espérais revenir mais pas si vite… » A Barcelone, il semble avoir perdu quelque chose… « Je veux retrouver ce plaisir de jouer ici, reconnaît-il. A Nantes, j’ai toujours été plus heureux sur le terrain. » Sous-entendu qu’en Espagne. « Quand tu vois l’ambiance ici, pour un joueur, c’est plus fort de jouer là ! » Il ne devrait pas mettre beaucoup de temps à redevenir le chouchou de la Trocardière. Nantes, où l’entraîneur Thierry Anti n’est autre que son… beau-père, sonnait comme une évidence. Surtout quand les dirigeants du « H » ont appris que Dominik Klein, l’ailier gauche allemand, prenait sa retraite.

Il a payé Barcelone pour partir...

« Je voulais jouer au HBCN, je ne me voyais pas partir de Barcelone pour aller ailleurs qu’à Nantes. C’est ma maison ici pour moi, même si le club n’avait pas grandi je serais venu. » Sa volonté de revenir était telle que Valero Rivera a été obligé de payer une partie de son année de contrat restante aux dirigeants de Barcelone… qui de leurs côtés lui proposaient une prolongation de trois ans ! « C’est extrêmement rare qu’un joueur ait envie de partir de Barcelone pour aller dans un autre club, estime l’entraîneur-beau-père Thierry Anti. Ce n’est pas courant, tout le monde a envie d’aller jouer au Barça. J’avais dans l’espoir qu’il revienne un jour, mais je ne pensais pas qu’il reviendrait si tôt. J’avais dans l’espoir d’être encore là… » La famille est à nouveau réunie.

>> A lire aussi : Handball Club Nantes-Barcelone: «Le public nantais? C’est un vrai manque depuis que je suis parti…», avoue Valero Rivera

>> A lire aussi : HBC Nantes: «Rock Feliho va me manquer, la pluie beaucoup moins», explique Valero Rivera