HBC Nantes-Skjern: Le HBCN prend une (belle petite) option sur le Final Four de Cologne

HAND Les Nantais, qui menaient de 10 buts à 13 minutes de la fin, se sont imposés (33-27) contre Skjern, ce dimanche, à la Trocardière, en quart de finale aller de la Ligue des champions…

David Phelippeau
— 
Le pivot Nicolas Tournat face à Skjern.
Le pivot Nicolas Tournat face à Skjern. — Alexis LE GUEN/ HBCN
  • En quart de finale aller de la Ligue des champions, Nantes a dominé (33-27) assez largement les Danois de Skjern, ce dimanche, à la Trocardière.
  • Une avance de 6 buts qui aurait pu être bien plus élevée sans un coup de mou des Nantais dans les dix dernières minutes.

En 13 minutes, les Nantais sont passés d’un voyage au Danemark ultra-confortable à confortable. La nuance prend tout son sens. Dimanche soir, à la Trocardière, le HBC Nantes s’est imposé (33-27) contre Skjern, en quart de finale de la Ligue des champions. Un écart de six buts avant le match retour de samedi prochain qui aurait pu être bien plus élevé si Nantes n’avait pas flanché dans les treize dernières minutes (28-18, 47e)… et sans la réaction d’orgueil d’une formation danoise « broyée » jusqu’alors par la densité physique du « H ».

« Six buts ? Ce n’est rien du tout, on a encore un vrai match à jouer, estime Cyril Dumoulin, le gardien de but nantais. Le petit regret c’est qu’à + 10 on avait l’opportunité de mettre fin au duel, on ne l’a pas fait. C’est le petit bémol… »

Et sans doute le seul de cette soirée tant le HBC Nantes, qui menait de 6 buts à la pause (18-12), a étouffé physiquement et mis la misère en contre-attaque aux Danois. « On a fait un gros match, il ne faut pas oublier que c’est une victoire, poursuit Rock Feliho, le patron de la défense nantaise. Maintenant, il ne faut pas avoir de regrets. C’est sûr que + 10, ça aurait été un autre écart… Mais, en Ligue des champions, il peut se passer tellement de choses. »

Skjern avait gagné de… 7 buts contre Veszprem en quart de finale !

Skjern est bien placé pour le savoir. Au tour précédent (en quart de finale), les Danois avaient contre toute attente corrigé (32-25) les Hongrois de Veszprem dans leur salle… La même qui accueillera le HBC Nantes dimanche prochain à 16 heures 50. « Il faudra passer par Skjern pour aller à Cologne [Final Four, fin mai] », conclut, très méfiant mais avec le sourire, le gardien de but Arnaud Siffert. Le HBCN n’a quand même jamais été aussi proche de rejoindre le dernier carré d’as européen.

>> A lire aussi : HBC Nantes-Skjern: «On est prêts à mourir pour aller au Final Four à Cologne», confie Dumoulin

>> A lire aussi : Handball: Pour Costantini, le HBC Nantes est à l'abri d'une remontada et est à un niveau «inattendu»