PSG-HBC Nantes: «On a un peu moins peur de jouer Paris, et ça, ça me déplaît!», peste Anti

HAND Le coach du HBC Nantes regrette que ses joueurs banalisent (un peu) ce rendez-vous contre l’une des meilleures équipes d’Europe…

David Phelippeau

— 

L'entraîneur nantais Thierry Anti.
L'entraîneur nantais Thierry Anti. — S.Artu / HBCN

Paris (2e), 31 points. Nantes (3e), 28. Ce jeudi soir (20 h 45), à Coubertin, le HBC Nantes n’a pas d’autres choix que de gagner s’il veut rêver à la deuxième place. Le coach nantais Thierry Anti y croit à condition que ses joueurs retrouvent leur rage contre le PSG…

Quel est l’objectif sur cette rencontre ?

On sait que si on fait une performance à Paris, on pourra aller chercher la deuxième place. Il nous faut donc une victoire. S’il y a défaite, ça sera fini pour la deuxième place. Mais, attention, Paris, lui, peut encore aller s’emparer de la première place [Montpellier est à deux points].

On a l’impression que Paris n’est plus aussi invincible pour vous ?

L’écart avec Paris s’est un peu réduit. On est capable de battre le PSG, on l’a déjà fait. Mais, je trouve que depuis quelque temps, on a un peu moins peur de les jouer, et ça, ça me déplaît et ça m’inquiète. A l’aller [27-27], Paris était plus agressif, plus engagé que nous. C’était un peu le monde à l’envers. J’aimerais que mentalement on se dise que ce n’est pas si simple que ça de battre à Paris.

Avec l’expérience acquise du HBCN, notamment en Ligue des champions, vous avez tendance à banaliser ce choc contre le PSG ?

C’est un peu ça oui. Il faut considérer les Parisiens comme plus forts que nous. Selon moi, quand une équipe donne le meilleur d’elle-même c’est qu’elle redoute son adversaire. Quand on a la crainte, on prépare beaucoup mieux les matchs.

>> A lire aussi : Hand: «Stupide, amateur...» Le coup de gueule du coach de Nantes Thierry Anti contre la Fédé