20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLExploit de l’équipe de France, qualifiée en finale de la Coupe du monde U17

Coupe du monde U17 : Exploit de l’équipe de France, qualifiée en finale avec « un groupe exceptionnel »

FOOTBALLAprès avoir renversé le Mali (2-1) ce mardi en demie, les Bleuets retrouveront samedi l’Allemagne, qui les avait privés du sacre lors du dernier Euro U17 en juin. Il s’agit de la deuxième finale d’un Mondial U17 pour la France, après le titre de 2001
Ismail Bouneb célèbre avec ses coéquipiers son but décisif contre le Mali, comme en quart de finale face à l'Ouzbékistan.
Ismail Bouneb célèbre avec ses coéquipiers son but décisif contre le Mali, comme en quart de finale face à l'Ouzbékistan. - Kin-Wai YUEN/SIPA / SIPA
Jérémy Laugier

Jérémy Laugier

Va-t-il enfin y avoir des successeurs à la génération de Florent Sinama-Pongolle et d’Anthony Le Tallec, sur le toit du monde en 2001 ? L’équipe de France a en tout cas arraché sa place pour la deuxième finale de son histoire dans la Coupe du monde de football des moins de 17 ans, en battant ce mardi le Mali (2-1). En Indonésie, elle affrontera l’Allemagne samedi (13 heures) pour un remake de la dernière finale de l’Euro U17, perdue en juin aux tirs au but (0-0, 4-5) par les joueurs de Jean-Luc Vannuchi.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Vainqueurs aux tirs au but en huitièmes de finale de ce Mondial face au Sénégal (0-0, 5-3) puis dans les dernières minutes de jeu en quarts contre l’Ouzbékistan grâce à Ismail Bouneb (1-0, 83e), les jeunes Tricolores ont encore tremblé jusqu’au bout. Menés après une boulette du gardien Paul Argney ayant profité à Ibrahim Diarra (0-1, 45+4), les Bleuets ont su renverser la rencontre en deuxième période.

« C’est le mental qui l’emporte »

Ils ont en effet profité de la flippante faute de Souleymane Sanogo pour évoluer en supériorité numérique à partir de la 55e minute de jeu. Une reprise d’Yvann Titi (1-1, 56e) puis un coup franc d’Ismail Bouneb, décidément décisif dans cette compétition (2-1, 69), ont tout changé. Comme le Havrais Paul Argney s’est rattrapé en déviant un superbe coup franc sur sa transversale (89e), l’équipe de France a pu exulter, après un interminable temps additionnel de quatorze minutes.

« C’est une très grande fierté, c’est le mental qui l’emporte », a savouré l’homme du match, Ismail Bouneb (Valenciennes), également passeur décisif sur l’égalisation. « Bizarrement, je n’étais pas inquiet à la mi-temps, je savais que ça pouvait s’inverser, assure Jean-Luc Vannuchi après cette victoire majeure. J’ai un groupe exceptionnel. On a la revanche de l’Euro à disputer contre l’Allemagne, il ne faut pas manquer cette dernière marche. » Vingt-deux ans après, la France a une occasion en or de mettre à nouveau sa formation à l’honneur chez les plus jeunes.

Sujets liés