20 Minutes : Actualités et infos en direct
footballCasoni saisit les prud’hommes après son licenciement par l’US Orléans

National : Bernard Casoni saisit les prud’hommes après son licenciement par l’US Orléans

footballLe technicien entend « laver son honneur » après avoir été viré pour des propos racistes
Bernard Casoni au Vélodrome lors de l'ommage aux vainqueurs de la Ligue des champions 1993, le 27 mai 2023.
Bernard Casoni au Vélodrome lors de l'ommage aux vainqueurs de la Ligue des champions 1993, le 27 mai 2023. - ADIL BENAYACHE/SIPA / SIPA
Nicolas Camus

N.C. avec AFP

Au lendemain de son licenciement par l’US Orléans, Bernard Casoni a annoncé mardi par la voix de son avocat qu’il allait saisir les prud’hommes pour se défendre. « Bernard Casoni utilisera toutes les voies de recours nécessaires pour être rétabli dans ses droits et pour que son honneur soit lavé. Il saisira, notamment, dès aujourd’hui (mardi), le conseil de prud’hommes d’Orléans en contestation de cette rupture anticipée », écrit Me Didier Lacombe dans un communiqué.

« Pas plus cons que des Maghrébins »

Lundi, l’US Orléans avait annoncé « la rupture anticipée du contrat de travail » de son entraîneur, visé par une enquête préliminaire pour provocation à la haine ou à la discrimination raciale et pour injures publiques à caractère raciste ouverte par le parquet d’Orléans. Il avait été suspendu par son club le 10 octobre.

L’ancien international avait présenté ses excuses deux jours plus tard sur l’antenne de France Bleu Orléans, arguant être « tout sauf raciste » mais admettant avoir tenu des « propos déplacés ». La radio locale avait révélé les propos de l’entraîneur, tenus en conférence de presse. Le technicien avait expliqué que ses joueurs n’étaient « pas plus cons que des Maghrébins ».

Sujets liés