20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLHabib Beye révolté par des cris racistes lors du match Nancy-Red Star

Racisme : Habib Beye révolté par « des cris de singes » visant trois de ses joueurs, lors du match Nancy-Red Star

FOOTBALLL’entraîneur du Red Star, leader du championnat National (3e division), était particulièrement remonté, après le nul (1-1) de son équipe à Nancy mercredi, par les « cris de singes » entendus par ses joueurs dans les tribunes du stade Marcel Picot
Egalement consultant pour Canal +, Habib Beye est l'entraîneur du Red Star depuis 2021.
Egalement consultant pour Canal +, Habib Beye est l'entraîneur du Red Star depuis 2021. - J.E.E/SIPA / SIPA
Jérémy Laugier

Jérémy Laugier

Des spectateurs du stade Marcel Picot ont-ils eu un comportement raciste, mercredi soir lors du match nul (1-1) entre l’AS Nancy Lorraine et le Red Star, à l’occasion de la 10e journée du National (3e division) ? C’est en tout cas ce qu’a dénoncé l’entraîneur du Red Star, et actuel leader du National, Habib Beye au micro de Canal +, juste après la rencontre. La fin de ce match a été tendue, puisqu’on a notamment vu à l’écran le capitaine francilien Cheikh Ndoye jeter une bouteille en direction d’une tribune du stade nancéien.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« On laisse dans les stades des choses comme cela se produire, pointe Habib Beye. Trois de mes joueurs ont été interpellés par la tribune avec des mimes et des cris de singes. J’ai des gens qui me disent aujourd’hui que dans un stade, il ne faut pas envenimer les choses. On a banalisé toutes ces situations. Aujourd’hui, le match ne m’intéresse pas, il est effacé dans ma mémoire. Mais si on laisse des choses comme ça se passer, on n’avancera pas. »

« J’espère que ce public sera sanctionné parce que c’est inacceptable »

Extrêmement remonté, le consultant de Canal +, sur le banc du Red Star depuis 2021, poursuit au micro : « Des gens arrivent à banaliser ce genre de choses, pas moi. Je serai toujours contre ça. Ce sont des choses qui ne peuvent pas arriver. Trois de mes joueurs m’ont dit : "Coach, ils miment des bruits de singes". C’est inacceptable, et en plus des joueurs de Nancy ont salué leur public. Si on accepte ce comportement… Je me battrai toujours, jusqu’à ma mort, contre ces choses-là. J’espère que ce public sera sanctionné parce que c’est inacceptable. »

Egalement interrogé sur ces comportements racistes supposés de spectateurs, son homologue lorrain, l’ancien international tricolore Benoît Pedretti, s’est contenté d’un « Je n’ai rien vu, je ne sais pas s’il y a eu des mots ou des gestes ». Sur le terrain, l’après-match était également électrique puisque Hacène Benali (Red Star) a tiré les cheveux de Gwilhem Tayot (ASNEL), provoquant des échauffourées entre joueurs. On a ensuite vu Habib Beye se rendre près d’une tribune pour pointer du doigt des spectateurs et interpeller l’arbitre et des dirigeants de l’ASNL. On comprend désormais pourquoi.

Sujets liés