20 Minutes : Actualités et infos en direct
Hors budgetFacture alourdie pour la rénovation du stade de la Meinau à Strasbourg

Strasbourg : Facture (très) alourdie pour la rénovation du stade de la Meinau

Hors budgetAu lieu des 100 millions initialement prévus, ce sont désormais 160 millions d’euros hors taxes qui sont prévus pour la réhabilitation de l’antre du RC Strasbourg. Les travaux vont débuter cet été
Marc Keller (troisième en partant de la gauche) avec les élus de l'Eurométropole de Strasbourg, la ville, la région Grand-Est et la Communauté européenne d'Alsace.
Marc Keller (troisième en partant de la gauche) avec les élus de l'Eurométropole de Strasbourg, la ville, la région Grand-Est et la Communauté européenne d'Alsace. - T. Gagnepain / 20 Minutes / 20 Minutes
Thibaut Gagnepain

Thibaut Gagnepain

L'essentiel

  • La rénovation du stade de la Meinau va débuter cet été, peu importe si le Racing est relégué en Ligue 2 ou non.
  • Le projet est « le même à 100 % » que celui annoncé en janvier 2021. A une énorme différence près : le budget est entre-temps passé de 100 millions d’euros hors taxes à… 160 millions d’euros.
  • L’Eurométropole de Strasbourg apportera 75,8 millions d’euros, soit près de la moitié du budget.

Ligue 1 ou Ligue 2, la rénovation du stade de la Meinau aura bien lieu. Le président du RC Strasbourg l’a confirmé ce mardi matin. « On est en difficulté en ce moment mais notre détermination est totale […] L’accompagnement de ce projet est primordial si le Racing veut progresser », a lancé Marc Keller, dont l’équipe flirte avec la zone de relégation (15e à 5 journées de la fin).

Le chantier démarrera cet été et durera trois ans, selon le calendrier établi. Le projet est « le même à 100 % » que celui annoncé en janvier 2021. A une énorme différence près : le budget est entre-temps passé de 100 millions d’euros hors taxes à… 160 millions d’euros, toujours hors taxes. La faute, en grande partie, à l’inflation.



Financement encore en grande partie public

« Ça ne nous a pas fait plaisir de voir l’augmentation des prix mais c’est la réalité d’aujourd’hui », a expliqué le président de la région Grand-Est Franck Leroy. « Chacun a dû faire un peu plus pour que le dossier aille au bout », a complété Marc Keller. Son club abondera ainsi à hauteur de 9,1 millions d’euros alors que le financement initial était exclusivement public. Il le reste en grande partie puisque l’Eurométropole de Strasbourg apportera 75,8 millions, le Grand-Est 37,5 millions alors que la ville et la Communauté européenne d’Alsace compléteront avec 18,8 millions chacun. Le RCSA financera, en plus, 14 millions « d’espaces commerciaux ».

Ceux-ci devraient notamment prendre place dans la grande fan zone prévue devant le stade. Au cœur du projet, elle pourra accueillir « entre 5.000 et 6.000 personnes les soirs de match », soit le double d’aujourd’hui. La tribune Sud sera, elle, bien complètement remplacée, afin de porter la capacité de l’antre de 26.000 places actuellement à 32.000. Avec quelques réductions de jauge pendant les travaux, soit 20.000 places minimum pendant la saison 2024-2025.

« Construire le Racing de demain »

« C’est pour ça que nous avons limité notre nombre d’abonnés à 19.000 », a encore détaillé Marc Keller en insistant sur la nécessité de cette rénovation. « Aujourd’hui, on est arrivé au plafond de nos recettes stade en utilisant chaque cm². On est obligé d’améliorer l’accueil des spectateurs. Rénover la Meinau, c’est construire le Racing de demain. »

Avec, la maire de Strasbourg était là pour le rappeler, une démarche la plus écologique possible. « On a poussé le curseur au maximum à ce niveau-là. Le projet est exemplaire, on est sur de la haute qualité environnementale », s’est réjoui Jeanne Barseghian (EELV) en annonçant aussi que « 650 arbres » seront plantés « dans des abords végétalisés ». Elle espère aussi voir davantage de spectateurs délaisser leur véhicule. En ce sens, la desserte tramway devrait être renforcée, la gare Krimmeri à proximité bien mieux utilisée et 3.000 places de vélos créées. Au contraire des stationnements pour les voitures, dont le nombre déjà réduit ne sera pas augmenté. « C’est un projet utile et réaliste », a conclu le président du Racing.

Sujets liés