Strasbourg : Nouvelle grande tribune, « sobriété énergétique »... Le nouveau stade de la Meinau a été dévoilé

FOOTBALL Les travaux devraient débuter en mai 2022 pour une livraison finale en septembre 2025

Thibaut Gagnepain

— 

Le futur stade de la Meinau à Strasbourg ressemblera à... — 20 Minutes
  • Le futur stade de la Meinau, à Strasbourg, a été dévoilé ce mardi.
  • Modernisé, il verra surtout le remplacement complet de la tribune Sud. Sa jauge passera de 26.000 places actuellement à 32.000 en 2025, date de fin des travaux.
  • Les travaux devraient débuter en mai 2022. La jauge tombera à 19.200 spectateurs pendant environ six mois, jamais plus bas.

Record d’affluence à la Meinau ! Une centaine de personnes était présente au stade ce mardi. Pas pour un match, à huis clos en ce moment, mais pour la présentation de la future enceinte. Trente-sept ans après sa reconstruction en 1984, elle va être largement modernisée et agrandie.

A quoi ressemblera-t-elle ? « On ne sera pas dépaysé mais on sera quand même dans un nouveau stade », répond Thierry Rey. Avec son associé strasbourgeois Olivier de Crécy, ils accompagneront Populous, le cabinet d’architecture anglais qui a été retenu. Celui-ci a notamment été déjà en charge de la transformation des enceintes de Wembley, de l’Emirates ou de Tottenham à Londres, sans oublier le Parc-OL à Lyon.

32.000 places au lieu de 26.000

A Strasbourg, le projet peut se résumer au remplacement complet de la tribune Sud, les autres étant simplement restructurées avec l’ajout d’une coursive et de quelques rangs de sièges. Autre détail important, la fosse qui borde actuellement la pelouse sera supprimée pour que les spectateurs soient au plus près du spectacle. Vu de loin, la future Meinau gardera ses arches actuelles mais possédera donc une tribune bien plus haute que les autres, « pas loin du double ». C’est là où seront groupées les principales nouveautés : loges, salons, restaurant, bureaux, etc.

Avec ces changements, la jauge passera de 26.000 places aujourd’hui à 32.000, soit ce qui était à peu près prévu depuis le début. Pourquoi pas plus grand quand on sait que le Racing possède déjà plus de 19.000 abonnés ? « Ce que nous souhaitons, c’est un stade plein. Là, on aura la capacité de le remplir », a expliqué le président du club alsacien Marc Keller. « Aujourd’hui, on est au plafond de nos recettes billetteries avec environ 20 millions d’euros par an donc si on veut pérenniser la structure en Ligue 1, il faut les développer. »

« Un stade de demain avec l’ambiance d’aujourd’hui »

D’ici septembre 2025 et la fin prévue des travaux qui devraient débuter en mai 2022, les capacités d’accueils seront néanmoins réduites. « On ne tombera jamais en dessous de 19.200 places », a prévenu le dirigeant, très fier de présenter « un stade de demain avec l’ambiance d’aujourd’hui ». Le tout pour 100 millions d’euros hors taxes, complètement financé par de l’argent public dont la moitié rien que pour l’eurométropole et 12,5 millions d’euros pour la ville.

Le futur stade de la Meinau vu depuis l'arrière de la tribune Sud.
Le futur stade de la Meinau vu depuis l'arrière de la tribune Sud. - POPULOUS & REY DE CRECY_LUXIGON

Ces deux entités, passées aux mains des écologistes depuis les dernières élections, ont pesé dans le choix du cabinet d’architecte. « Ce n’est pas un secret, le jury a été très exigeant et nous avons organisé une deuxième session pour retravailler tout ça », a reconnu la maire Jeanne Barseghian avant d’insister sur « l’exemplarité en matière environnementale » du futur stade. Près de 1.000 m² de panneaux solaires seront installés, l’eau de pluie récupérée ou encore des matériaux recyclés. Des portions de fuselage d’avion pourraient par exemple servir de pare-soleil sur une partie de la façade. De quoi faire rédecoller un Racing actuel 18e de Ligue 1