La CAF demande l’ouverture d’une enquête disciplinaire contre De Laurentiis après ses propos sur les footballeurs africains

FOOTBALL Le président du Napoli avait déclaré qu’il ne recruterait plus de joueurs africains à moins qu’ils acceptent de ne plus disputer la Coupe d'Afrique des nations

A.L.G.
Le président du Napoli, Aurelio De Laurentiis.
Le président du Napoli, Aurelio De Laurentiis. — Marco BERTORELLO / AFP

Sans surprise, les propos d’Aurelio De Laurentiis au sujet des joueurs africains ne sont pas restés longtemps sans réponse. La semaine passée, le président du Napoli avait prévenu qu’il ne recruterait plus de joueurs originaires d’Afrique et engagés dans une sélection nationale, à moins que ceux-ci acceptent de ne plus participer à la Coupe d'Afrique des nations, qui se déroule tous les deux ans au beau milieu de la saison.

La Confédération africaine de football (CAF) s’est dite « consternée par les propos irresponsables et inacceptables » de De Laurentiis et a annoncé dans un communiqué avoir réclamé à l’UEFA l’ouverture d’une enquête disciplinaire contre le dirigeant italien.

Koulibaly désapprouve son ancien président

Pour appuyer sa demande, l’instance africaine se base sur l’article 14 du règlement disciplinaire de l’UEFA qui stipule que « Toute personne entrant dans le champ d’application de l’article 3 qui porte atteinte à la dignité humaine d’une personne ou d’un groupe de personnes pour quelque motif que ce soit, y compris la couleur de la peau, la race, la religion, l’origine ethnique, le sexe ou l’orientation sexuelle, encourt une suspension d’au moins dix matchs ou une durée déterminée, ou toute autre sanction appropriée. »

« Le plus important est de toujours respecter tout le monde. J’ai gagné la CAN alors que je jouais à Naples. C’est vrai que c’était compliqué pour eux quand on n’était pas là, mais on a gagné et j’en suis très heureux. Il faut respecter les équipes nationales. On ne peut pas parler des équipes africaines comme cela, a-t-il déclaré en conférence de presse, jeudi. Elles méritent autant de respect que les équipes européennes. S’il pense que son équipe peut jouer sans aucun joueur africain, c’est son avis. Mais je ne pense pas que tout le monde le pense au club. Je connais les supporters et ce n’est pas ce qu’ils pensent. »