FC Barcelone : Xavi « fâché » après la troisième défaite du Barça à domicile en dix jours

FOOTBALL Les Catalans n’arrivent plus à faire peur à qui que ce soit dans leur antre du Camp Nou depuis l’élimination contre Francfort en Ligue Europa

A.L.G. avec AFP
— 
Xavi ne reconnaît plus son équipe en fin de saison.
Xavi ne reconnaît plus son équipe en fin de saison. — LLUIS GENE / AFP

Le Real Madrid n’est plus qu’à un petit point du titre après la nouvelle défaite du Barça (1-0) à domicile, dimanche, au Camp Nou, contre le Rayo Vallecano en match en retard de la 21e journée de Liga. Les Catalans, qui ont cédé dès la 7e minute sur un but d’Alvaro Garcia, qui a trompé Marc-André Ter Stegen du droit après s’être défait du marquage de Sergino Dest, essuient leur troisième défaite à domicile en dix jours, après l’élimination de Ligue Europa concédée contre l'Eintracht Francfort (3-2) et le revers 1-0 contre Cadix en Liga. Beaucoup trop pour Xavi, qui n’a pas souvent dû connaître ça dans sa carrière de joueur au Camp Nou.

« Fâché, contrarié, énervé, déçu… Vous le direz comme vous voulez. Le même scénario se répète, le même que contre Cadix. On a terriblement manqué d’efficacité (…) et à l’arrivée, on se complique le match nous-mêmes et on se met en difficulté, a pesté le coach catalan après la rencontre. On se complique la vie pour la qualification pour la Ligue des champions. Pendant la causerie, je pensais qu’on allait tous rentrer sur le terrain hyper motivés… mais non. Je n’ai pas réussi à trouver les leviers pour motiver les joueurs. J’admets les critiques, je suis le premier responsable. Mais c’est tous ensemble qu’on s’en sortira ».

Le Real sacré samedi ?

Après ce nouveau revers, le Real Madrid aura ainsi une chance de célébrer son 35e titre de champion d’Espagne sur son terrain, samedi (16h15), en cas de victoire ou de nul face à l’Espanyol Barcelone au Bernabéu. Il n’y a qu’un scénario impossible qui pourrait pousser le Barça à empêcher le Real de s’approprier la couronne espagnole : il faudrait que le club catalan gagne ses cinq matchs de championnat restants, et que le Real les perde tous.