Ligue 1 : La LFP souhaiterait délocaliser Monaco-Lyon en Chine mais la FIFA n'a pas encore donné son accord

FOOTBALL La LFP veut profiter du bon niveau des matchs de Ligue 1 cette saison pour gonfler ses droits TV à l’étranger

A.L.G. avec AFP
— 
Monaco et Lyon pourraient s'affronter à des milliers de kilomètres de Louis II en février prochain.
Monaco et Lyon pourraient s'affronter à des milliers de kilomètres de Louis II en février prochain. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

En plein débat sur les calendriers surchargés et les cadences infernales imposés aux footballeurs, la Ligue de football professionnel (LFP) n’a semble-t-il rien de trouvé de mieux à faire que de proposer de délocaliser une affiche de L1 en Chine et a ciblé Monaco-Lyon en février prochain. Cette opération qui reste néanmoins soumise à « dérogation » de la FIFA.

Depuis un an, la Ligue a fait de son développement à l’international l’une des planches de salut du football professionnel français, alors que ses droits TV à l’international restent très faibles par rapport aux autres grands championnats européens. L’instance espère faire de la L1 le premier championnat européen à délocaliser à l’étranger un match de saison régulière.

Un casse-tête logistique dû au Covid-19

Selon L'Équipe, la rencontre pourrait être délocalisée à Shanghai et le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, en a discuté samedi dernier avec le dirigeant monégasque Oleg Petrov en marge du match OL-ASM (2-0). « Il s’agit d’une opération ambitieuse pour l’image de la L1 et sa diffusion », s’enthousiasme Jean-Michel Aulas, cité par le quotidien sportif.

De source proche d’un des deux clubs, on indique néanmoins que les conditions ne semblent pas encore réunies et qu’il faudra voir certains paramètres logistiques, comme l’organisation d’un déplacement en Chine sur fond de pandémie ou la nécessité de remplir le stade pour rentabiliser l’opération.

La LFP veut convaincre la FIFA

De plus, le projet reste soumis à l’accord de la FIFA, qui s’était déjà opposée par le passé à des projets similaires de la Liga espagnole, qui a tenté en vain d’organiser à Miami un match Gérone-Barcelone, puis une rencontre Villarreal-Atlético Madrid.

En 2020, la Commission des « partenaires » (« stakeholders committee ») de la FIFA avait tranché en s’opposant aux matchs officiels délocalisés dans un pays étranger (hors Supercoupes, comme par exemple le Trophée des champions en France), confirmant la position de la fédération internationale. Mais la LFP espère néanmoins servir de laboratoire et va entamer des démarches officielles pour obtenir une dérogation à titre exceptionnel.