FC Barcelone : Accusé de racisme anti-asiatique après la diffusion d'une vidéo privée, Antoine Griezmann perd son sponsor Konami

FOOTBALL L'éditeur japonais de jeux vidéos a décidé de rompre son contrat avec Antoine Griezmann, qui avait imité l'accent nippon

X. R.
— 
L'après-Euro est difficile pour Griezmann et Dembélé.
L'après-Euro est difficile pour Griezmann et Dembélé. — Daniel Cole/AP/SIPA

La boule de neige est de plus en plus grosse. Depuis la fuite et la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo datant de 2019, et montrant Antoine Griezmann et Ousmane Dembélé se moquer des salariés d’un hôtel japonais, les deux champions du monde sont dans la tourmente. Accusés de racisme anti-asiatique, ils ont publié leurs excuses sur Twitter et Instagram.

Insuffisant pour de nombreux fans, mais aussi pour leurs sponsors. Deux entreprises en particulier demandent des explications. Rakuten, géant du commerce en ligne au Japon et sponsor maillot du FC Barcelone, a demandé des comptes au club catalan mardi, par la voix de son PDG Hiroshi Mikitani.

Pas de couverture du prochain PES pour Grizou

L’éditeur nippon de jeux vidéos Konami, dont Antoine Griezmann est un ambassadeur, a également réagi : « Konami Digital Entertainment estime […] que la discrimination de quelque nature que ce soit est inacceptable. Nous avions annoncé [début juin] qu’Antoine Griezmann devenait notre ambassadeur du contenu mais, à la lumière des événements récents, nous avons décidé d’annuler le contrat. En ce qui concerne notre franchise eFootball PES, nous demanderons au FC Barcelone, en tant que club partenaire, d’expliquer les détails de cette affaire et ses actions futures. »

L’attaquant des Bleus ne sera donc pas sur la jaquette du prochain PES, pas plus qu’il ne fera la promotion du jeu de cartes Yu-Gi-Ho. Ce n’est pas la première fois que Griezmann connaît la colère des réseaux sociaux. En 2017, il avait déjà été très critiqué à cause d’une « blackface », après la diffusion d’une photo où l’ancien Colchonero était grimé en basketteur noir.