Euro 2021 : Le Graët veut discuter avec Deschamps, les Bleus sont rentrés en France, revivez la journée en direct…

FOOTBALL Suivez en direct avec nous la nouvelle journée de l'Euro 2021 qui continue malgré la sortie de route de l'équipe de France en huitièmes de finale

J.L., N.C., A.M.
— 
Noël Le Graët et Didier Deschamps lors de la préparation de l'Euro 2021.
Noël Le Graët et Didier Deschamps lors de la préparation de l'Euro 2021. — Dave Winter/BPI/Shutterstock/SIPA

L’ESSENTIEL :

  • Repoussé d’un an en raison de la pandémie de coronavirus, l’Euro « 2020 » vit son vingtième jour de compétition.
  • Les 8es de finale se terminent ce mardi avec Allemagne-Angleterre et Suède-Ukraine. 
  • Les Bleus rentrent à la maison après un match fou perdu contre la Suisse(3-3, 4-5 aux tab)

 

20h55 : Allez, on ferme.

Mais le foot, ça continue ici.

Bonne soirée !

20h25 : Les Bleus sont arrivés en France

Forcément, il n'y avait pas grand-monde pour les attendre.


 

20h20 : Le programme des quarts de finale bientôt connu

Il ne reste plus qu'à connaître le vainqueur de Suède - Ukraine, à 21 h à Glasgow. Celui-ci affrontera l'Angleterre samedi en quart de finale, à Rome.


 

20h15 : L'Angleterre sur la voie royale?

Victoire contre la bête noire allemande (à revivre en cliquant ici), tableau clément, gardien en apesanteur... Qu'est-ce qui pourrait mal tourner ?


 

20h10 : Intermède tennis

Adrian s'est battu, mais Roger profite de l'abandon du Français pour passer au 2e tour de Wimbledon (on est dans le tennis donc on appelle les joueurs par leur prénom).


 

18h55 : Des drapeaux tricolores brûlés par les supporters belges

 

Les types se sont toujours pas remis de 2018, faut passer à autre chose maintenant. 



 

 

18h21 : Véronique Rabiot à l’origine d’un esclandre dans les tribunes ?

Who else, me direz-vous. Selon nos confrères d’RMC, Véronique Rabiot, la mère d’Adrien, a pété un câble lundi soir en tribune lors du match France – Suisse à Bucarest. Elle s’en est d’abord prise à la famille de Paul Pogba, leur reprochant la perte de balle du milieu de terrain à l’origine du 3e but Suisse. Elle aurait également demandé au père de Kylian Mbappé de recarder son fils quant à son arrogance. Elle n’en serait pas restée là, s’accrochant avec plusieurs familles et proches des Bleus dans la foulée. Toutes choquées de cet esclandre à peine le match fini.

Et sinon Véronique, tu ne voudrais pas un peu t’occuper de la prestation de ton fils, plutôt que de te rabaisser à son niveau sur le terrain ? 

 

17h55 : Petite info mercato : Konrad de la Fuente a signé un contrat de 4 ans avec l’Olympique de Marseille, en provenance du Barça.

Et à défaut de gagner des titres, l’OM peut se vanter d’avoir de très bons graphistes.


 

17h42 : Le match entre l'Angleterre et l'Allemagne est à suivre en direct par ici :

 

17h24 : La compo d'équipe des Allemands :

 

17h07 : De Boer s'explique (un peu)

«L'objectif n'a pas été atteint, c'est clair», a déclaré Frank de Boer dans un communiqué. «Quand j'ai été approché pour devenir entraîneur national en 2020, j'ai pensé que c'était un honneur et un défi, mais j'étais aussi conscient de la pression qui s'exercerait sur moi dès ma nomination, cette pression ne fait maintenant qu'augmenter», a-t-il ajouté.

16h59 : Angleterre-Allemagne, c'est dans une heure !

Les Anglais viennent de publier leur compo. Rashford, Sancho, Foden, Mount et Grealish sur le banc... J'ai raté quelque chose ou quoi ?


 

16h52 : Encore une très courte expérience pour de Boer

Le Néerlandais avait été nommé en septembre dernier seulement, en remplacement de Koeman, parti sur le banc du Barça. L'Equipe a fait le compte, trois de ses quatre dernières expériences (Inter, Crystal Palace et PB) ont duré moins de 15 matchs. Très compliqué pour Franky depuis ses années à l'Ajax...

16h48 : De Boer n'est plus le sélectionneur des Pays-Bas

ALERTE GENERAAAAAALE / point rouge / gyrophares / tout ça tout ça, les Pays-Bas viennent d'annoncer que Frank de Boer avait démissionné de son poste de sélectionneur. On n'en sait pas beaucoup plus pour le moment, mais sa position était difficilement tenable avec l'élimination en 8e de finale face à la République tchèque.

16h18 : Du beau ligne dans l'avion du retour

Sachez que notre Aymeric national est en train de revenir de Bucarest, et que sur son vol se trouve l'un des frères de Paul Pogba et Corinne Diacre. Les puissants de ce monde, quoi.

15h52 : Des tensions au sein des Bleus et des familles des joueurs?

RMC le suggère, mais sans entrer non plus dans les détails. On parle de «quelques querelles d’ego et de pouvoir», et d'une frustration sur le temps de certains «qui s’est poursuivie jusque dans les tribunes de l’Arena de Bucarest, où certaines familles ont pris le relais pour se prendre la tête publiquement.»

On sera attentifs à ce qui se dira dans les prochains jours... Après, ces petites guéguerres ont toujours existé, dans toutes les sélections, mais ressortent plus facilement en cas de fiasco, c'est évident.

15h32 : Toujours aussi compliqué de confirmer

Mais ça on le savait, Deschamps le disait même dès la conf d'après-finale de Coupe de monde, je me souviens. Et Guy Stephan dans l'interview qu'il nous avait accordé avant le début de cet Euro rappelait que historiquement les Bleus ne faisaient jamais leurs meilleurs tournois quand ils débarquaient en grands favoris. L'exception c'est l'Euro 2000.

15h02 : Petite précision sur les déclas de NLG tout à l'heure

Sur L'Equipe, la décla du président de la FFF est un peu plus complète que ce qu'a rapporté l'AFP. En longueur, ça donne ça >>

«Je n'ai pas réfléchi à ça (l'avenir de Deschamps). Pour continuer une mission, il faut être tous les deux sur la même longueur d'onde. Pour l'instant, comme je ne l'ai pas vu, je n'en sais rien. Avec Didier, Il faut que l'on passe une bonne journée ensemble, que l'on bavarde et à la fin de la journée, on aura une décision. J'ai appris que, dans la vie, il ne fallait jamais prendre de décision à chaud. On va parler de ce qui s'est passé.»

Bon, ça ne remet rien en cause, DD sera toujours là dans les prochains moi hein, sauf s'il a décidé dans la nuit que finalement il ne voulait plus, mais la phrase de Le Graët est un peu plus nuancée que ce qu'on a d'abord cru, il fallait que ce soit dit.

14h23 : Les Anglais s'y voient déjà (enfin si ça passe ce soir)

Je viens d'aller faire un petit tour sur quelques les sites de quelques médias, je peux vous dire qu'ils trépignent à quelques heures de ce 8e contre l'Allemagne; Et certains font déjà des plans sur la comète, parce que si ça passe, derrière c'est l'Ukraine ou la Suède, ensuite le Danemark ou la République tchèque. En résumé, les Anglais jouent une place en finale ce soir (quoi de plus beau que de voir l'Angleterre sortir en quarts contre l'Ukraine, entre nous?).

 

14h09 : C'est vrai que ça a été n'importe quoi la journée d'hier quand on y repense

Deux matchs de déglingos, aux scenarios similaires. Sauf que l'une des deux équipes à s'être fait remonter de 3-1 à 3-3 a su repartir et pas l'autre.


 

13h50 : On fait appel au sélectionneur qui sommeille en vous

Grand ménage, ajustements, Zizou sur le banc ? Dites-nous ce que vous feriez pour préparer le Qatar. 


 

13h29 : «La déception est immense» pour Karim Benzema

KB9 y est allé de son petit post Insta en ce lendemain de défaite. Forcément très déçu, lui en était à 4 buts dans cet Euro de la rédemption. Pas verni avec les Bleus, quand même, mais le Mondial 2022 n'est pas si loin pour une dernière chance.

 

13h05 : Noël Le Graët « a besoin de discuter » avec Didier Deschamps

Le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, s'est dit « très déçu » mardi au lendemain de l'élimination des Bleus par la Suisse en 8e de finale de l'Euro indiquant qu'il « ne pensait pas » que cela compromettait l'avenir du sélectionneur Didier Deschamps même s'il aura « besoin de discuter » avec lui.

Interrogé en marge de l'assemblée générale du CNOSF pour savoir si cette défaite changeait quelque chose pour Didier Deschamps, sous contrat jusqu'au Mondial-2022, Noël Le Graët a répondu: « Non, je ne pense pas ». « Il ne faut pas confondre les choses, on aura besoin de discuter », a-t-il ajouté devant quelques médias.

12h23 : La petite histoire dans l'histoire avant Angleterre-Allemagne tout à l'heure > Southgate et son tir au but raté, un compte vieux de 25 ans à régler

C'est l'AFP qui nous rappelle ce moment marquant (pas en bien vous vous en doutez) dans la carrière de joueur de l'actuel sélectionneur anglais. Lors de l'Euro 96 à la maison, c'est lui qui avait précipité l'élimination de sa sélection en demi-finale.

C'était le 26 juin 1996. 1-1 au bout des prolongations, les cinq premiers tireurs de chaque côté la mette au fond, on arrive donc à ceux qui n'étaient pas prévus pour frapper. Southgate, 25 ans et 9 sélection à l'époque, se porte volontaire. Köpke arrête son tir au but, derrière Möller ne rate pas l'occase et qualifie l'Allemagne pour la finale.

«J'ai eu deux décennies pour y penser. J'étais volontaire, vraiment. C'était le type de personnalité que j'avais, je pensais qu'il fallait se porter volontaire. C'est probablement plus courageux de ne pas le faire, quand on n'est pas confiant », avait raconté Southgate en 2018.

Plus récemment, il en avait reparlé dans un podcast sur la santé mentale en novembre dernier. Ce qu'il dit est assez fort:

« Je sentais très fortement que j'avais laissé tomber ceux qui avaient travaillé si dur à mes côtés. Quand je marchais dans la rue, des gars sortaient la tête par la fenêtre de leur voiture pour hurler des insultes et c'est dur à encaisser. »

« Vous vous déplacez dans des stades et les supporters chantent contre vous, ce qui est un supplice, et même si je voulais me battre contre ça et montrer que je pouvais jouer malgré ça, à l'intérieur, évidemment que ça faisait mal, parce que jouer pour la sélection, c'est aussi représenter tous ces gens-là. »

Un 8e de finale au goût particulier pour lui ce soir, donc.

11h59 : Des nouvelles du supporter suisse qu'on a vu partout hier

Si si, vous avez forcément vu sa tête, à la télé ou sur les rézos. Au bout de sa vie à la 89e, prêt à prendre les Français un par un à mains nues à la 91e. Il s'appelle Luca Loutenbach, et nos confrères de Blick ont réussi à le retrouver. On vous en dit plus par ici.


 

11h41 : Pour parler un peu d'autre chose...

L'Allemagne exhorte l'UEFA à stopper la course au remplissage des stades, notamment pour les demies et la finale à Wembley. Et on est bien d'accord avec elle. C'est le ministre de l'Intérieur et des Sports, Horst Seehofer, qui s'y est collé. «Je trouve cela irresponsable que des dizaines de milliers de gens se rassemblent sur des espaces étroits dans des pays classés à risque à cause du très contagieux variant Delta», comme cela est le cas actuellement de la Grande-Bretagne, a-t-il déclaré au quotidien régional Augsburger Allgemeine paru mardi.

En fin d'après-midi, le choc Allemagne-Angleterre doit se jouer justement à Wembley devant quelque 45.000 supporters, soit environ 50% de la capacité du stade. Cette dernière doit grimper jusqu'à 75% pour les demi-finales et la finale, soit environ 60.000 supporters.

En Allemagne, où l'Allianz Arena de Munich accueille aussi des matchs de l'Euro, la capacité a été fixée à 20%, soit environ 14.000 spectateurs. Pour le dirigeant, la règle des 20% devrait servir de «critère» pour toutes les autres rencontres.

11h13 : La presse européenne bien contente de pouvoir se farcir les Bleus

C'est de bonne guerre, hein. Les Italiens sont chauds, notamment, avec La Gazzetta dello Sport qui dit au revoir d'un cinglant «Ciao ciao Mbappé» et le Corriere qui se moque un peu de «la super France de classe mondiale» qui rentre à la maison.

En revanche il y a un média russe qui se lâche total: «Mbappé a échoué à l'Euro. Erreur fatale au penalty, zéro but marqué [jusque-là, bon, c'est factuel...] et scandales avec ses partenaires». Là en revanche on aimerait bien en savoir plus s'ils ont des infos. Ou alors le Google Trad russe est un peu cassé.

10h47 : Tout beau tout chaud, le dernier pap de notre envoyé spécial

Où l'on tente d'apporter un peu de hauteur dans ce monde de seum.


 

10h31 : Le poste de latéral droit déclaré grand chantier national ?

Je crois que je vais demander à Manu Macron s'il peut décréter un truc du genre pour la formation des arrières droits en France. Parce que Pavard, bon, il pourra pas vivre éternellement sur le Mondial 2018 (remarquez on dit ça depuis ça depuis... 2018). Lui comme Koundé ne sont pas des arrières droits, Léo Dubois est un peu juste pour ce niveau, VA FALLOIR FAIRE QUELQUE CHOSE.

Ou alors on lance le hashtag #JonathanClauss2022

10h24 : Et pourtant, Pogba était monstrueux

Il fait partie de ceux pour qui on a encore plus de peine ce matin, avec Benzema. Paul Pogba a été immense pendant tout cet Euro, il a marché sur tout le monde en claquettes et encore hier il nous sort une frappe de l'espace. Quelques stats qui prouvent son influence dans le jeu des Bleus.


(Oui on sait il perd le ballon dans le rond central sur le 3e but suisse mais si on commence à lui en vouloir on fait quoi de tous les autres?)

10h18 : La question qu'on se pose tous maintenant

Mais qu'est-ce qu'on va bien pouvoir faire jusqu'à la fin de l'Euro, hein ? Supporter la Belgique ? Lol... Nan je crois qu'il ne nous reste plus qu'à nous rabattre sur Julian Alaphilippe et le voir récupérer le maillot jaune demain lors du chrono à Laval.

10h07 : 16,3 millions de téléspectateurs devant le match

Les données de Médiamétrie sont sorties. Plus de 16,3 millions de téléspectateurs en moyenne ont suivi lundi soir la défaite des Bleus. C'est le meilleur score depuis la Coupe du monde 2018.TF1 a enregistré une part d'audience de 63,3%.

9h58 : Parce qu'il faut quand même saluer la performance des Suisses...

Je crois qu'on peut parler d'exploit, la dernière fois qu'ils avaient passé un tour à élimination directe, on pensait encore en France que la ligne Maginot était la solution à tous nos problèmes.


 

9h50 : Deschamps veut repartir en septembre

Si certains s'interrogent sur une éventuelle démission de DD, ce n'est pas le message qu'il a fait passer lundi soir, même si le sélectionneur des Bleus a perdu son modjo sur cette compétition. il a gagné le droit d'y retourner une dernière fois

«Aujourd'hui on est du mauvais côté, il faut l'accepter même si ça fait mal. Il faudra le temps de digérer mais c'est sans doute qu'on ne méritait pas plus. C'est le foot, ça reste du foot quand même», a-t-il lancé au micro de TF1 après le match, déplorant un revers «cruel».

S'il assume «sa responsabilité», le champion du monde 1998 élude la question de son avenir à la tête des Bleus.« Quand l'équipe de France gagne, le mérite revient toujours aux joueurs, c'est toujours comme ça. Quand ça se passe moins bien, c'est ma responsabilité » a-t-il expliqué au micro de beIN Sports. « Mais je suis avec eux (les joueurs), ils sont avec moi. Il faudra le temps de digérer, c'est le sport il faut l'accepter même si ça fait mal. » a-t-il poursuivi.

Interrogé par beIN Sports, qui lui donnait rendez-vous en septembre pour les prochains matches de qualification au Mondial-2022, il a rétorqué: « Oui, c'est prévu ».

9h40 : Vous prendre bien un petit de bol de larmes ?

Malgré sa déception de supporter des Bleus, comme nous tous, notre envoyé spécial en Roumanie ne s'est pas couché de la nuit pour vous raconter cette soirée cauchemardesque

 

9h30 : Bonjour à tous et toutes mes condoléances chers lecteurs. Restons dignes tous ensemble. Enfin essayons

 

Il y a des lives qu'on ouvre avant tout parce qu'on est professionnels, même si le coeur n'y est plus. alors qu'il reste encore treize jour de compétition, une idée inadmissible en soi. Mais il faut bien avancer... Dans l'ordre deux huitièmes de finale, ce soir, entre l'Angleterre et l'Allemagne, puis entre la Suède et l'Ukraine, quatre quarts de finale ce week-end, deux demi-finale la semaine prochaine....bref vous connaissez le tableau. Ca va être long et il faudra être fort, mais on sera là pour vous aider à noyer votre chagrin.

>> Rendez-vous à 9h30, le temps de prendre un ou deux anti-dépresseurs