Suède – Ukraine Euro 2021 : Tout au bout des prolongations, les Ukrainiens arrachent leur place en quart, rendez-vous contre l'Angleterre... Revivez ce match en direct

FOOTBALL Le dernier 8e de finale de l'Euro 2021 se joue ce mardi soir à Glasgow

Nicolas Stival
— 
L'Ukrainien Artem Dovbik a inscrit le but de la qualification en quart de finale de l'Euro 2021 aux dépens de la Suède, ce mardi au Hampden Park de Glasgow.
L'Ukrainien Artem Dovbik a inscrit le but de la qualification en quart de finale de l'Euro 2021 aux dépens de la Suède, ce mardi au Hampden Park de Glasgow. — Paul Ellis / AFP

Vraiment, ce match a été étrange, sans rythme, avec une prolongation ponctuée d’innombrables arrêts de jeu. L’expulsion de Danielson pour un tacle de boucher (je n’ai rien contre cette corporation, c’est une image) a précipité la chute des Suédois. Les Anglais partent tout de même très largement favoris face aux Ukrainiens, lors du quart de finale qui se jouera samedi à Rome. Allez, je vous souhaite une excellente nuit, à très vite !!!

23h34: L'UKRAINE SE QUALIFIE POUR LES QUARTS DE FINALE !!!

120e+4 : Toujours pas de coup de sifflet final...

Recours au VAR pour un potentiel hors-jeu : le but est validé et Dobvik fête sa première réalisation en sélection. Il a bien choisi son jour.

120e+1 : BUUUUUUUUT UKRAINIEN !!! Alors qu'on pensait tous aux tirs au but, Zinchenko expédie un centre du côté gauche que Dobvik coupe de la tête au premier poteau.

3 minutes de temps additionnel avant les tirs au but

119e: Les Ukrainiens balancent dans la surface suédoise, sans inspiration. Et Bezus, que Shevshenko vient de lancer, se tord de douleur par terre, apparemment touché à l'épaule dans un choc. 

117e: Les 10 Suédois sont dans leur camp, voire dans leur surface. Ils attendent tant bien que mal les tirs au but...

116e: Berg est revenu. Pour faire une faute qui va donner un coup franc intéressant pour l'Ukraine.

114e: Les Suédois ont déjà fait tous leurs changements. Berg va devoir tenir, s'il le peut, alors que ses collègues jouent déjà à dix.

113e: Marcus Berg qui prend un genou ukrainien dans la tête en taclant. Logiquement, il met du temps à se relever...

111e: L'OCCASION UKRAINEINNE ! Dovbik rate le plus facile devant Olsen ! Bon, de toutes manières, il était hors-jeu...

109e: Helander est entré côté suédois. A ne pas confondre avec le grand Elmander, l'ancien buffle du TFC. Méfiez-vous des contrefaçons !

107e: Qu'est-ce que c'est hâché mon Dieu... 

23h15: C'est reparti. 

105e+5: Et maintenant Yarmolenko qui se tord de douleur au sol. Il reste encore 15 minutes, puisque M. Orsato vient de siffler la mi-temps des prolongations.

105e+3: Forsberg qui se fait mal en frappant, Krivtsov qui reste au sol après s'être fait marcher sur la cheville par Berg... C'est plus un 8e de finale de l'Euro, c'est la retraite de Russie.

105e+2: Pour Bessiedine, ça a l'air grave. On en saura plus dans les prochaines jours.

105e: Maintenant, c'est un Suédois qui est à terre. Krafth a l'air KO. Il veut reprendre mais je ne sais pas s'il se souvient qu'il a joué à Amiens.

102e: En comptant les arrêts de jeu, les Ukrainiens ont 20 minutes pour forcer leur destin.

100e: Le joueur ukrainien, entré il y a quelques minutes, est obligé de sortir, salement touché au tibia. Tsigankov entre.

99e : C’EST ROUGE. Comment Danielson peut protester, il a « plié » la jambe de Bessiedine sur son tacle.

98e: Très vilain tacle de Danielson qui prend un jaune qui va sans doute se tranformer en rouge...

96e: Trois changements côté suédois, où l'on remplace des joueurs offensifs: Kulusevski par Quaison, Isak par Berg et le capitaine Larsson par Claesson. Pour forcer la décision ou préparer les penos ?

94e: Les Ukrainiens monopolisent le ballon en ce début de prolongations.

22h51: On est déjà reparti. 

22h48: C'EST FINI ! Enfin non, il y a les prolongations maintenant... Je vais prendre mon yaourt que je n'ai pas eu le temps de manger à la mi-temps et je reviens.

2 minutes d'arrêt de jeu

89e: Kulusevksi !!! Le Suédois de la Juve avait le ballon de la qualif au bout du pied. Mais un défenseur ukrainien sauve la patrie

87e: ça sent les prolongations. Et vu que les 22 joueurs se meuvent déjà à la vitesse d'un escargot sous Valium pendant le temps règlementaire, je suis un peu inquiet.

85e: prenez un carton Emil... Emil Forberg est puni par M. Orsato pour avoir mis sa main dans le visage d'un Ukrainien. Pas évident...

83e: Un ancien joueur de Bastia (Bengtsson) et un ex d'Amiens (Krafth) font leur entrée pour la Suède. Ils remplacent les deux latéraux.

81e: Si les Bleus regardent ce match, ça ne va pas arranger leur moral de se dire que l'une de ces équipes passera en quart de finale.

79e: Le carton jaune le plus stupide du match est attribué à Yarmolenko, le capitaine ukrainien pour avoir rouspété contre l'arbitre qui refusait de lui accorder une faute. 

74e: Le « foot en marchant » nous vient d’Angleterre et est généralement pratiqué par des retraités. Les Ukrainiens et les Suédois maîtrisent bien la discipline.

73e: M. Orsato, l'arbitre de ce match, a des faux airs de Patrick Dempsey non ? Oui, j'aime bien trouver des ressemblances, même lointaines.

69e: QUE C'ETAIT BEAU !!! Forsberg revient tout tranquillement sans l'axe, sans donner l'impression d'accélérer, et place un enroulé du droit hors de portée du gardien ukrainien. Mais c'est EN PLEIN SUR LA TRANSVERSALE.

67e: Autant Yarmolenko est brillant dans ses passes, autant cette frappe était un cadeau pour Olsen. Ce n'est pas que je vous aime pas, amis suédois et ukrainiens, mais mon petit coeur a eu assez d'émotions hier pour ne pas voiloir revivre de nouvelles prolongations.

66e: Kulusevski qui enroule une très belle frappe du droit lunette opposée mais le gardien ukrainien dit « non »!

Quand on vous dit que ces équipes se tiennent de près.

 

60e: Premier changement, avec côté ukrainien l'entrée de Malinovksyi, le milieu offensif de l'Atalanta Bergame, qui remplace Shaparenko.

56e: ET LE POTEAU POUR FORBSERG CETTE FOIS !!! Très bien servi par Isak, l'attaquant du Red Bull Leipzig remet les deux équipes à égalité: un but partout, un montant partout.

55e: LE POTEAU !!! Sidortchouk exploite une bonne passe (encore) de Yarmolenko. Olsen était aux fraises.

54e: Frappe de Larsson, le capitaine suédois, qui ne passe qu'à un mètre du but de Bouchtchane.

53e: Les Ukrainiens se rebiffent un peu. Et Stepanenko nous refait la même frappe de U11 qu'en première période.

51e: Ces deux équipes n'ont pas volé leur place en 8es bien sûr. Mais si le vainqueur de l'Euro joue sous nos yeux, je veux bien me tatouer un desman des Pyrénées le long des côtes.

48e: Les Suédois squattent le camp ukrainien, comme en début de match.

Le but suédois, au fait... Moins beau que l'ukrainien, mais il compte autant.

 

22h: On repart !

21h46: C'est la mi-temps. Grâce à son quatrième but dans cet Euro, Forsberg offre une égalisation méritée à la Suède. On se retrouve dans quelques minutes pour des buts supplémentaires (et une plus grande justesse technique, allez savoir).

43e: L'EGALISATION SUEDOISE ! Cela m'apprendra à être médisant. Forsberg allume une frappe de 20 m, déviée par Zabarnyi, le défenseur ukrainien.

41e: Kulusevski… L’attaquant suédois s’écroule dans la surface après l’obstruction d’un défenseur ukrainien. « Jouez », fait M. Orsato, qui a décidé comme ses collègues de l’Euro de ne siffler que les tacles à la carotide.

39e: Les Suédois monopolisent le ballon en cette fin de mi-temps. Mais ils sont aussi à l'aise avec qu'un chat avec un concombre.

36e: Si l'Ukraine passe, ce sera quand même une surprise après le premier tour très poussif des joueurs d'Andreï Shevshenko. Ceci dit, vu le niveau du match pour l'instant, les Anglais ont déjà repris deux bières en attendant le quart à Rome, samedi.

Le but en question. Joli non ?

 

29e: Augustinsson qui tente de surprendre le gardien ukrainien sur un coup franc lointain. Mais Bouchtchane se détend bien et « le fils d’Augustin », en VF, rate son coup.

27e: Zinchenkoooo... Le joueur de Manchester United réussit une reprise surpuissante du gauche sur un amour d'exter de Yarmolenko... L'Ukraine est devant !!!

24e: On va dire que pour l'instant, ce 8e de finale tient toutes ses non-promesses.

22e: Au niveau ambiance, on est plus près d'un Paris FC - Niort à Charléty que de l'Angleterre - Allemagne de tout à l'heure.

19e: Délicieuse, la combi Kulusevski - Isak. Mais l'attaquant de la Real Sociedad place son intérieur du pied à côté.

18e: Kulusevski tout près de s'offrir sa troisième passe décisive. Le centre est bon, mais Forsberg, déjà pas bien grand, a la bonne idée de tenter une tête en redescendant. 

17e: Allez, on va parler pudiquement de round d'observation. Mais restez, ça va forcément se décanter (au pire, y aura des tirs au but et c'est toujours spectaculaire, même après un match en bois).

Yarmolenko, en très bonne position, bute sur Robin Olsen, l'ange-gardien suédois.

11e: Là, c'est une occasion pour l'Ukraine... 

10e: Première frappe ukrainienne, signée Shaparenko. Enfin, disons qu'il a tapé dans le ballon et que celui-ci a péniblement roulé sur 20 m, pour finir à la même distance du but d'Olsen.

8e: Pendant ce temps, à Wimbledon, Serena Williams contrainte à l'abandon dès le 1er tour. Le crépuscule d'une héroïne.

 

6e: C'est Camping Paradis pour les Suédois dans le camp ukrainien, dès le début du match.

4e: Oups la sortie de Bouchtchane, le gardien ukrainien ! C'est repoussé du poing mais pas très rassurant.

2e: Première surprise

Il fait très beau à Glasgow.

21h: Alea jacta est !

20h58: Bide et musique

Une confirmation, valable pour à peu près tous les joueurs du monde : ça chante horriblement faux.

20h55: Les hymnes !

On rentre tout doucement dans ce match. D'abord l'ukrainien, puis le suédois.

20h50: Restez avec nous, y a pas mieux ailleurs

Un exemple 

20h45: Très drôle...

Mais non, on va faire péter les audiences grâce à vous.

 

20h40: Kulusevski titulaire avec la Suède

C'est peut-être un détail pour vous, mais pour les Suédois, ça veut dire beaucoup. L'attaquant de la Juventus Turin (21 ans), touché par le Covid-19 à l'aube de l'Euro, était notamment entré en jeu face à la Pologne (victoire 3-2) et avait donné deux passes décisives. 

20h30: Allez zou, les compos

 

BONSOIR ! Voilà, on en termine ce soir avec ces 8es de finale de l'Euro assez renversants dans l’ensemble, nous sommes bien placés pour le savoir en tant que Français… Sur le papier, la dernière affiche n’est pas forcément la plus pimpante. Mais on est curieux de savoir si la Suède va confirmer un premier tour commencé piano, avant de finir en tête de son groupe devant l'Espagne. En face, l'Ukraine s'est qualifiée sans briller des masses. Mais les Zinchenko, Yarmolenko et Yaremchuk peuvent donner quelques maux de tête aux copains de Lindelöf, le défenseur central de Manchester United. L’enjeu : s’offrir un quart de finale contre l’Angleterre, samedi à Rome.

» Parce qu’on veut basculer en beauté vers le Grand Huit de cet Euro, on se retrouve dès 20h30.