Real Madrid-Chelsea : Après le nouveau récital de Benzema, un journal espagnol supplie Deschamps « d'arrêter le crime »

FOOTBALL La performance hallucinante de Benzema mardi soir contre Chelsea a une nouvelle fois relancé le débat en Espagne sur la présence du Madrilène en équipe de France

A.L.G.

— 

Un ange passe.
Un ange passe. — PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP

Une semaine après la tentative de putsch de Florentino Perez, qui semblait trouver la Ligue des champions trop petite pour son grand Real, Karim Benzema est venu lui rappeler à quel point cette compétition compte pour tous les amoureux du football. En inscrivant le but égalisateur (et quel but !) mardi soir contre Chelsea, le 71e de sa carrière en C1, l’attaquant tricolore est entré un peu plus dans l’histoire. Il est désormais le quatrième meilleur buteur de la compétition, à égalité avec Raul, et à deux unités de Robert Lewandowski (73).

Au-delà de son but, sur lequel Benzema​ semble avoir arrêté le temps avec ce contrôle de la tête en reculant suivi d’une volée sous la barre de Mendy, c’est la performance globale du Français qui a à nouveau ébloui les amoureux du football. Au point de raviver le débat sur l’absence du Madrilène en équipe de France. Pas en France, non, où les journalistes ont fini par lâcher l’affaire, mais de l’autre côté des Pyrénées, à la rédaction du journal Marca, à Madrid.

Marca interpelle Deschamps

« Le crime avec Benzema doit s’arrêter », écrit le quotidien sportif, qui parle lui aussi du match de Benzema comme d’un pur « récital ». « Il a marqué un grand but, il a failli en mettre un autre avec un tir qui s’est écrasé contre le poteau, et a montré qu’il était un leader majuscule en plus d’être un crack. Il a compris le jeu mieux que quiconque et même les imposants joueurs physiques de Chelsea ne pouvaient rien contre lui », poursuit le confrère espagnol.

Le quotidien poursuit en affirmant que Didier Deschamps n’a pas le droit de priver le monde du foot du spectacle de Benzema à l’Euro : « Que ce joueur ne participe pas au championnat d’Europe est un crime ». On a beau savoir qu’il n’y a aucune chance pour que cela arrive, alors que le sélectionneur tricolore doit annoncer sa liste pour l’Euro le 18 mai prochain, l’enfant qui sommeille en chacun et chacune d’entre nous espère au fond de lui que le miracle se produise.