Equipe de France : Varane trouve « logique » qu’on s’interroge sur le cas Benzema (même si c’est dur pour lui d’en parler)

FOOTBALL Le défenseur madrilène n’est pas choqué qu’on lui pose encore des questions sur l’absence de son coéquipier de la liste de Deschamps

A.L.G.
— 
Raphaël Varane et Karim Benzema sous le maillot du Real.
Raphaël Varane et Karim Benzema sous le maillot du Real. — OSCAR DEL POZO / AFP

Rendons à César ce qui appartient à César. Si, à défaut de rouvrir totalement le débat, on se permet à nouveau de reparler du cas Benzema en équipe de France, c’est que Zinédine Zidane en personne a évoqué le sujet en conférence de presse. Interrogé sur le niveau à la limite de la décence de son buteur, encore auteur d’un doublé ce week-end lors de la victoire 3-1 des Madrilènes face au Celta Vigo, et sur son absence en équipe de France, Zizou est sorti de sa traditionnelle réserve.

« Tu ne comprends pas cela, je ne comprends pas cela, et beaucoup de gens ne comprennent pas cela, a-t-il répondu au journaliste qui lui faisait part de son étonnement de ne pas voir Benzema en bleu. Mais bon, pour l’entraîneur du Real que je suis, c’est bon qu’il reste avec nous durant les deux prochaines semaines. Mais ce qu’il a encore fait [contre Vigo], oui, c’est spectaculaire. »

Varane a les fesses entre deux chaises

Coéquipier de Benzema au Real depuis dix ans maintenant, Raphaël Varane n’a pas pu couper à sa petite question sur le sujet, lundi, à l’occasion de la traditionnelle conférence de presse avant France-Ukraine mercredi. Loin de s’en agacer, le défenseur central a expliqué au journaliste qu’il était « normal et logique » qu’il lui pose la question puisque la Benz est « très performant » cette saison. D’habitude très policé dans sa communication, l’ancien Lensois n’a pas hésité à dire qu’il se sentait mal à l’aise de donner son avis, lui qui côtoie Benzema et Zidane au quotidien, mais aussi Didier Deschamps lors des rassemblements internationaux.

« Je ne suis pas le mieux placé pour parler de Karim, que ce soit en sélection ou non, car ça fait dix ans que je joue avec lui, on a gagné quatre Ligues des champions ensemble. Mais je suis aussi avec le sélectionneur depuis huit ans…, a-t-il avancé pour expliquer sa position compliquée dans ce débat. Donc je n’ai pas trop envie de m’exprimer sur le sujet. La seule chose que je peux vous dire, c’est que Karim est un grand compétiteur et qu’il a chaque jour une grande motivation pour montrer à tous, le joueur qu’il est. Il fait partie des meilleurs au monde, il a envie de le montrer, mentalement il est plus déterminé que jamais. »