OL-PSG: Avec un Kylian Mbappé déchaîné, Paris reprend les commandes de la Ligue 1

FOOTBALL Les hommes de Mauricio Pochettino ont totalement maîtrisé leur sujet pendant une heure pour l’emporter nettement ce dimanche à Lyon (2-4)

Jérémy Laugier
— 
Ligue 1: Le débrief d'OL-PSG (2-4) — 20 Minutes
  • Auteur d’une première heure de très haut niveau, ce dimanche à Lyon, le PSG a remporté de belle manière un choc déterminant (2-4) dans la course au titre.
  • Désormais leader après la contre-performance du Losc contre Nîmes (1-2), la bande à Mauricio Pochettino a les cartes en main pour finir à nouveau champion.
  • Ce succès crucial a notamment été marqué par le nouveau doublé de Kylian Mbappé, qui atteint la barre des 100 buts en Ligue 1 à 22 ans.

Au Parc OL,

Il n’est jamais trop tard pour attaquer la pêche aux gros. Pour la première fois depuis deux mois, le PSG reprend ce dimanche son trône en Ligue 1, après avoir enfin battu une équipe du Top 4. Au terme d’une démonstration éclatante (2-4) à Lyon, un concurrent direct pour le titre, les Parisiens ont donc retrouvé leur rang au meilleur moment.

Un PSG métamorphosé

À des années-lumière de la bouillie servie la semaine passée contre le FC Nantes (1-2), et même de son match aller logiquement perdu face à l’OL (0-1), le PSG a retrouvé tout son tranchant en Ligue 1. 58 % de possession de balle, 14 tirs à 8, il y a d’emblée eu plusieurs classes d’écart entre Parisiens et Lyonnais ce dimanche. Même le milieu portugais Danilo Pereira, titulaire surprise pour pareil choc tant il est peu en vue depuis son arrivée en France, s’est illustré d’une superbe demi-volée (0-2, 31e).

Kylian Mbappé, le 100e but à 22 piges

La soirée parfaite du PSG a sans surprise été initiée par Kylian Mbappé, auteur d’un festival poussant Anthony Lopes à s’employer devant Moise Kean (6e). Le meilleur buteur du championnat a fait la différence avec sa spéciale gros matchs, comme contre l’Argentine et le Barça, à savoir un contrôle orienté vers son côté gauche en pleine surface avant de tromper De Sciglio et Lopes d’une frappe entre leurs jambes (0-1, 14e). Tant qu’à faire, le kid de Bondy a atteint la barre des 100 buts en Ligue 1 à seulement 22 ans sur un énième rush, bien lancé plein axe par Marco Verratti (0-4, 51e). Seule ombre au tableau, il a demandé à être remplacé, ce qui laisse craindre une (légère) blessure, alors que Neymar a justement effectué son retour à sa place (70e).

Un OL hors du coup

OK, les réactions inattendues d’Islam Slimani (1-4, 61e) et Maxwel Cornet (2-4, 80e) ont fait passer un très léger vent de folie en fin de rencontre. Mais l’OL, qui avait lui aussi l’opportunité de prendre la tête dimanche soir, est totalement passé à côté d’un rendez-vous clé. Notamment plombés par la faiblesse de ses latéraux Mattia De Sciglio et Maxwel Cornet et son indigence offensive pendant une heure, les Lyonnais (3es) sentent plus que jamais le souffle de l’AS Monaco (4e à un point) dans leur nuque.