Ligue 1 : L'AS Monaco tombe pour la première fois en 2021... « Un accident », plaide Kovac

FOOTBALL Les Monégasques ont été bouffés par les Strasbourgeois, justement récompensés en fin de partie (1-0)

Thibaut Gagnepain

— 

Youssouf Fofana au duel avec Lionel Carole : les Monégasques ont été inoffensifs en Alsace.
Youssouf Fofana au duel avec Lionel Carole : les Monégasques ont été inoffensifs en Alsace. — Frederick FLORIN / AFP
  • L’AS Monaco est tombée pour la première fois en 2021, ce mercredi à Strasbourg (1-0). Logique tant ils ont souffert.
  • Les Monégasques restaient sur 13 matchs sans défaites toutes compétitions confondues.
  • « J’ai dit aux joueurs que c’était un accident », a vite déminé après la rencontre l’entraîneur de l’ASM Nico Kovac.

Au stade de la Meinau,

Deux mois et demi que ce n’était plus arrivé. Une éternité. Depuis le 16 décembre et la rouste reçue par Lens (0-3), les Monégasques n’avaient plus perdu. Treize matchs sans défaite, onze victoires et deux nuls, jusqu’à… ce mercredi à la Meinau. La hype ASM a pris fin à Strasbourg. Presque piétinée par des Alsaciens ultra-dominateurs et qui auraient pu l’emporter non pas 1-0 mais 2 ou 3-0.

L'unique but est venu en toute fin de partie (90e+1). Sur une action qui résume bien ce qu’ont été les joueurs de Nico Kovac toute la soirée : trop passifs. Sinon comment Frédéric Guilbert aurait pu avancer sur plus de 30 mètres avant de déclencher une frappe croisée victorieuse à l’entrée de la surface ? Le latéral droit s’est tout simplement promené face à des adversaires qui reculaient tous…

« J’ai dit aux joueurs que c’était un accident », a vite déminé après la rencontre Nico Kovac. Col roulé gris élégant, sourire posé, le coach croate de Monaco n’avait rien d’un type énervé qui venait de voir son équipe souffrir pendant 1h30 sans jamais trouver un début de solution. Il a préféré la jouer fair-play. « Strasbourg a bien joué et a mérité de gagner ».

« On a manqué de créativité »

Au milieu de ces politesses, l’ancien technicien du Bayern Munich a quand même reconnu les faiblesses du soir côté monégasque. « Il faudra trouver des solutions face à des blocs bas comme aujourd’hui pour y arriver […] C’était difficile de trouver du monde du milieu avec le marquage. On a essayé de jouer dans le dos mais ils étaient bien regroupés. On a manqué de créativité… Mais il faut aussi dire que Strasbourg a bien joué. »

Mieux, c’est sûr, que cet ASM vraiment pas dans un bon jour. Sans percussion devant, peu inspirée au milieu et assez brouillonne derrière. Au total, l’équipe du Rocher aura frappé 5 fois au but. Pour un seul tir cadré, une reprise de Ben Yedder stoppée par Kawashima juste avant la pause. Soit des standards bien loin des dernières semaines, quand les Monégasques roulaient sur leurs adversaires, comme lors de cette démonstration tactique à Paris (2-0).

« C'est le foot. Nous avons fait de bonnes choses ces deux derniers mois. Ça arrive. Il faut continuer et se remobiliser rapidement », a encore insisté Kovac, résolument positif et qui en a encore profité pour répéter l’objectif de la 4e place finale. « Si tu n’es pas capable de gagner, tu dois être capable de ne pas perdre. C’est pour ça que je pense qu’on n’est pas une équipe armée pour obtenir le titre en Ligue 1 cette année. » Pas en (dé) jouant comme en Alsace.