OL-Stade Rennais : Le « magnifique » duo Memphis Depay-Houssem Aouar peut-il conduire Lyon au titre ?

FOOTBALL Le but d'Houssem Aouar, sur un remarquable service de Memphis Depay, mercredi contre Rennes (1-0), permet aux Lyonnais de s'accrocher au Losc et au PSG en Ligue 1

Jérémy Laugier

— 

Ligue 1: Le débrief d'OL-Stade Rennais (1-0) — 20 Minutes
  • En mode joker de luxe, Houssem Aouar a signé une entrée en jeu très convaincante mercredi face au Stade Rennais, avec à la clé un but déterminant (1-0, 74e).
  • Grâce à lui mais aussi à Memphis Depay, extrêmement inspiré sur l’action du but, l’OL conserve sa troisième place en Ligue 1, à seulement trois points du leader lillois.
  • La complicité entre Aouar et Depay n’est pas sans rappeler deux anciens numéros 8 et 10 de l’OL, Juninho et Benzema, décisifs lors du dernier sacre lyonnais en Ligue 1 en 2008.

Au Parc OL,

Difficile pour un supporter lyonnais de rêver d’un duo plus iconique que celui formé par Juninho et Karim Benzema lors du dernier titre de champion de France de l'OL, en 2007-2008. En cumulant cette saison-là 28 buts et 19 passes décisives en Ligue 1, ces deux légendes lyonnaises ont fait vibrer comme rarement Gerland, avant de quitter la France un an plus tard. Vous nous voyez venir : si, à dix journées de la fin, l’OL est encore en mesure de rêver d’un 8e sacre en L1, le premier depuis 13 ans, il le doit surtout mercredi soir à son tandem de choc Memphis Depay-Houssem Aouar.

Son bilan statistique (19 buts et 11 offrandes en L1) est évidemment encore loin de celui de « Juni » et « Benz ». Mais la comparaison entre numéros 8 et 10 complices dans le Rhône tient quant à leur influence majeure sur la réussite de leur équipe. En dedans dimanche à Marseille (1-1), Memphis Depay et surtout Houssem Aouar ont livré la meilleure réponse possible mercredi pour venir à bout du Stade Rennais (1-0).

Décevant à Marseille et laissé sur le banc au coup d'envoi mercredi, Houssem Aouar a répondu de belle manière contre Rennes (1-0).
Décevant à Marseille et laissé sur le banc au coup d'envoi mercredi, Houssem Aouar a répondu de belle manière contre Rennes (1-0). - PHILIPPE DESMAZES / AFP

« Memphis fait quelque chose d’assez incroyable sur le but »

Ecarté du 11 de départ pour la première fois depuis un mois, Houssem Aouar a « changé le visage de l’équipe », dixit Rudi Garcia, après sa rentrée à l’heure de jeu. Créativité, simplicité, sens de la passe, et but crucial « avec beaucoup de sang-froid » (1-0), le milieu de 22 ans nous a synthétisé toute sa palette en 30 minutes. Le grand bonhomme du Final 8 de Lisbonne tient peut-être son déclic pour tenter de porter les siens vers un titre inattendu. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Memphis Depay l’a sacrément fait briller sur ce coup.

On joue la 74e minute lorsque le meilleur buteur lyonnais, bien lancé dans l’axe, se retrouve à la lutte avec Nayef Aguerd. Les deux hommes s’accrochent aux abords de la surface, et l’ancien joueur de Manchester United se montre très malin, en tombant d’abord, avant de se relever pour filer tacler avec rage ce ballon bouillant en direction d’Houssem Aouar. « Memphis fait quelque chose d’assez incroyable car il avait deux-trois mètres de retard au départ, puis il a donné un magnifique ballon à Houssem », savoure Rudi Garcia.

« Memphis hait la défaite et il transmet ça à ses coéquipiers »

Une action tout en don de soi, combativité et altruisme, très loin de l’image de l’attaquant individualiste en quête de lumière et de stats si souvent véhiculée à tort à son sujet. « Memphis est un joueur magnifique et un bon capitaine, a insisté son partenaire Tino Kadewere mercredi soir. Tout ce qu’il fait, c’est pour l’équipe, et on a besoin d’un capitaine comme ça, toujours gentil. On a gagné grâce à lui aujourd’hui. » Si le troisième de Ligue 1 (à trois points du Losc) n’est actuellement pas convaincant dans le jeu, malgré une deuxième période bien plus pressante mercredi, son emblématique guide passe rarement au travers dans les moments chauds.

« Follow the leader ». PHILIPPE DESMAZES
« Follow the leader ». PHILIPPE DESMAZES - AFP

« Memphis est surtout un vrai compétiteur, approuve Rudi Garcia. Il hait la défaite et je pense qu’il transmet ça à ses coéquipiers. L’OL a un capitaine qui est son fer de lance. » Avec un tel Houssem Aouar à ses côtés, Lyon peut toujours continuer de rêver d’un sacre de folie le 23 mai. A ce rythme, on imaginerait presque les deux compères chanter Y a cher moy depuis le balcon des Terreaux, entre quelques titres du fantasque Néerlandais.