ASSE-FC Nantes : « Dans le jeu, il s’est passé quelque chose », apprécie Domenech, même si son équipe ne décolle pas

FOOTBALL Pour la première fois depuis l’arrivée sur le banc de Raymond Domenech, les Canaris ont maîtrisé une rencontre de Ligue 1, mais sans l’emporter, mercredi à Saint-Etienne (1-1)

Jérémy Laugier

— 

Ludovic Blas s'est démené face à Wahbi Khazri et aux Verts, mercredi pour son retour dans une position axiale. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Ludovic Blas s'est démené face à Wahbi Khazri et aux Verts, mercredi pour son retour dans une position axiale. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK — AFP
  • Toujours 17e en Ligue 1 après son nul (1-1) dans le Chaudron mercredi, le FC Nantes s’est au moins rassuré dans le jeu.
  • A l’image de Ludovic Blas et Randal Kolo Muani, les Canaris ont en effet livré leur meilleur match depuis l’arrivée de Raymond Domenech sur le banc, il y a un mois.
  • « Il ne faut surtout pas baisser la tête », insiste le milieu offensif nantais Ludovic Blas, frustré par le résultat de ce 14e match de rang sans succès.

Au stade Geoffroy-Guichard,

A l’échelle du FC Nantes de Raymond Domenech, le nul (1-1) ramené mercredi de Saint-Etienne ferait presque office de récital de jeu offensif. Dans un Chaudron qu’il a tant aimé détester durant ses nombreuses saisons avec l’OL, l’ancien sélectionneur des Bleus a peut-être vécu un petit déclic, à défaut de récolter un premier succès (4 nuls et 2 défaites). Contre l'ASSE, les Canaris ont signé plus de tirs cadrés que lors de leurs trois précédents matchs cumulés (6 contre 5), et le spectacle proposé a été autrement moins indigent que pour ces fameux débuts à 28 % de possession de balle à domicile face à Rennes (49,1 % mercredi).

« Dans le jeu, il s’est vraiment passé quelque chose, on a pu mettre l’adversaire en danger, estime Raymond Domenech. On a réussi à créer des choses qu’on avait du mal à montrer jusqu’à présent et on a fait ce qu’il fallait pour pouvoir gagner ce match. » Oui, mais ce joli but de Randal Kolo Muani (0-1, 36e), marqué par les « courses synchronisées » de Ludovic Blas et Fabio n’a pas suffi, en raison d’une fébrilité défensive sur un corner conclu en toute tranquillité par Mahdi Camara (1-1, 57e) et surtout d’un wagon d’occases non fructifiées.

« On méritait mieux ce soir »

Les deux puissantes frappes de Moses Simon ont été repoussées par Jessy Moulin (19e) puis par la transversale (57e), tandis que Randal Kolo Muani a gaspillé un duel avec Jessy Moulin (40e) avant de buter lui aussi sur un montant (72e). De quoi apporter « de la frustration » dans un groupe s’accrochant à la 17e place (à un but près vis-à-vis de Lorient, l’actuel barragiste).

« Ce sont des points perdus car je pense qu’on méritait mieux ce soir, confirme le milieu offensif nantais Ludovic Blas. Il faut concrétiser nos occasions, mais je pars du principe qu’on n’en n’avait pas autant auparavant. Là, on arrive à s’en créer donc il ne faut surtout pas baisser la tête. » Repositionné dans l’axe en soutien de Randal Kolo Muani, l’ancien Guingampais a bien gardé la sienne levée pour orienter le jeu, et symboliser la possible amorce de redressement des Canaris.

« Beaucoup de joueurs ne se sont pas cachés ce soir »

« J’aime bien "Ludo" quand il est capable de se faire mal, lâche Raymond Domenech avec un petit taquet implicite quant à l’investissement de son joueur sur les précédentes prestations. La technique, le jeu, il a tout ça, mais avec ses efforts de replacement et de pressing, il a pu donner le ton. » Y compris dans le vestiaire à en croire son optimisme après la rencontre.

« On a beaucoup parlé et c’est dans ces situations-là qu’on voit les vraies personnes, assure Ludovic Blas. C’est là où il faut prendre ses responsabilités. Beaucoup de joueurs ne se sont pas cachés ce soir, c’est rassurant. » Les supporters nantais en oublieraient presque que leur équipe n’a recruté personne durant le mercato hivernal, qu’elle n’a plus remporté le moindre match depuis trois mois et qu’elle affiche un bilan de 8 points pris sur les 42 derniers possibles. Ou pas…