FC Nantes : « J’ai fait faire des économies [à mon président] », sourit Domenech, qui a refusé des joueurs

FOOTBALL Dans la dernière ligne droite du mercato, l’entraîneur nantais a refusé des joueurs proposés par sa direction

David Phelippeau

— 

Waldemar Kita et Raymond Domenech.
Waldemar Kita et Raymond Domenech. — LOIC VENANCE / AFP

Petit événement, le FC Nantes n’a finalement pas réalisé d’emplettes de dernière minute. L’entraîneur Raymond Domenech​, qui avait affirmé ne pas vouloir « recruter pour recruter », a refusé des joueurs en fin de mercato lundi. Le milieu de terrain offensif Adam Ounas par exemple ? « J’ai dit non, je n’en avais pas besoin, a expliqué Domenech ce mardi midi. Je ne voulais pas de ce profil-là. » Il s’est aussi opposé à l’arrivée de Stiven Mendoza d’Amiens.

Le technicien s’est justifié : « Je ne voulais pas d’un truc, comme ça, un mec qu’on ne connaît pas, qui vient d’on ne sait où. […] J’ai le téléphone rempli d’appels d’agents qui ont le meilleur joueur du monde qui ne joue pas en ce moment parce qu’il est fâché avec son entraîneur mais qui va s’épanouir à Nantes. On est là avec ce groupe-là, c’est avec ce groupe qu’on va se maintenir. »

Il voulait Nelson Oliveira

Domenech, qui a perdu le jeune Abdoulaye Dabo (Juventus Turin) et Mehdi Abeid (Al Nasr) pendant ce mois de janvier, a reconnu néanmoins que le profil de l’attaquant Nelson Oliveira, passé par Rennes et actuellement à l’AEK Athènes, l’intéressait : « C’était un profil différent ça aurait pu être un complément. »

Et quand on lui a demandé si le président Kita, réputé friand d’achats de joueurs, n’a pas été vexé par ses différents refus, l’ancien sélectionneur des Bleus a lâché en souriant : « Je lui ai fait faire des économies, on peut dire ça ! »