Vincent Labrune connaît un début de mandat pour le moins coton à la tête de la LFP.
Vincent Labrune connaît un début de mandat pour le moins coton à la tête de la LFP. — FRANCK FIFE / AFP

FOOTBALL

Ligue 1 : La LFP table sur un déficit monstrueux de 1,3 milliard d'euros pour les clubs

Les nouvelles prévisions économiques de la LFP pour le football français font froid dans le dos

Ils espéraient le milliard, ils l’ont eu, mais pas dans le sens qu’ils auraient voulu. Selon un document présenté aux clubs lors du collège de L1 il y a quelques jours et auquel nos confrères de L'Equipe ont eu accès, la LFP évalue les pertes cumulées du football français à 1,314 milliard d’euros au mois de juin prochain. Un chiffre hallucinant qui dépasse de loin les pires prévisions - Le président de la DNCG Jean-Marc Mickeler parlait, lui, de 800 millions d’euros de perte – et qui fait craindre un crash historique pour le foot pro dans l’hexagone.

Outre la crise liée au Covid-19, qui a vidé les stades et privé les clubs de leurs revenus, la défaillance de la machine à bobards Mediapro est venue donner le coup de grâce à un football français qui vivait depuis bien longtemps bien au-dessus de ses moyens et dépendait en grande partie des recettes des droits TV et des revenus mercato.

50 % de droits TV en moins cette saison

Selon les données fournies par la Ligue, les recettes de droits télé ont chuté de près de 50 % par rapport à ce qu’elles auraient dû rapporter si le groupe télévisuel sino-espagnol avait tenu ses engagements. Et ce n’est pas le futur appel d’offres (s’il a lieu puisque pour le moment Canal + conteste sa validité en justice) lancé dans la panique générale par la LFP qui pourra combler l’ensemble de ces pertes abyssales, loin de là.