Audiences TV : Chute dans le peloton !…. La Ligue 1 a perdu la moitié de ses téléspectateurs en quelques années

FOOTBALL En pleines renégociations des droits TV après le fiasco Mediapro, la LFP se serait certainement bien passée de ces révélations gênantes

Aymeric Le Gall

— 

Des supporters parisiens devant le Final 8 de la Ligue des champions l'été dernier.
Des supporters parisiens devant le Final 8 de la Ligue des champions l'été dernier. — PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP

Voilà une indiscrétion qui pourrait ne pas jouer en faveur de la LFP et de tout le football français. Dans un article publié jeudi sur son site, Capital s’est procuré les relevés d’audiences télé du championnat de France de ces quinze dernières années. Et le constat est implacable : la Ligue 1 a tout simplement perdu la moitié de ses téléspectateurs. Compliqué dès lors de réclamer un pognon de dingue, comme dirait l’autre, aux diffuseurs alors que le nouvel appel d'offre​ est en cours après la défection de Mediapro.

Quelques chiffres pour se rendre compte de l’ampleur du bazar. L’audience moyenne des matchs de Ligue 1 diffusés sur Canal +, tombée à 851.000 téléspectateurs la saison dernière, a été divisée par deux par rapport à la saison 2007/2008. Idem pour l’audience cumulée de tous les matchs diffusés sur la chaîne cryptée. L’affiche du dimanche soir, sorte de rendez-vous incontournable des années 2000-2010 dans les foyers français ? « Elle atteint seulement 1,207 million de téléspectateurs en moyenne lors de la saison 2019/20, soit un tiers de moins que lors de la saison 2007/08 », écrit Capital. Enfin, et c’est peut-être le meilleur baromètre pour juger de la dégringolade des audiences, le Classique PSG-OM n’a attiré que 1,892 million de téléspectateurs, quand le gros match de l’époque, l’Olympico OM-OL réunissait 2,93 millions le 17 mai 2009.

Une mauvaise nouvelle de plus pour la LFP

Plusieurs explications à cela : un partage des lots entre plusieurs chaînes, obligeant les consommateurs à payer différents abonnements pour pouvoir tout voir quand, à l’époque, il suffisait d’avoir Canal pour suivre la quasi-totalité des matchs d’une saison de Ligue 1. De fait, beaucoup de spectateurs se sont tournés vers le streaming. « Une étude de Médiamétrie pour l’Alpa recense ainsi 626.000 spectateurs pirates de la Ligue 1 en moyenne par journée de championnat l’an dernier », explique Capital. Sans compter qu’une partie de la jeunesse serait progressivement en train de tourner le dos au football, comme l’a révélé une enquête réalisée en Italie par le cabinet Stageup. Selon elle, la part des 14-34 ans qui regardaient la Serie A chaque semaine est passée de 44 % à 35 % depuis 2001/02.

Moins de téléspectateurs et paradoxalement une explosion du prix des droits TV, voilà l’étrange situation dans laquelle patauge le football français. « Un cercle vicieux s’est installé, résume parfaitement l’article ; Des droits de plus en plus chers, entraînant des tarifs d’abonnement de plus en plus élevés, entraînant des téléspectateurs (légaux) de moins en moins nombreux. » On souhaite bon courage à la Ligue après ça pour valoriser des droits TV déjà fortement mis à mal par le fiasco Mediapro et son milliard dont on ne verra jamais la couleur.