Mercato PSG : « Le Real a l’avantage » pour faire signer Mbappé l’été prochain, selon As

FOOTBALL Les journaux espagnols ont ressorti leurs plus beaux montages de Mbappé sous le maillot du Real depuis l’information du « Sunday Times »

N.C.

— 

Kylian Mbappé avec l'équipe de France, le 7 octobre 2020.
Kylian Mbappé avec l'équipe de France, le 7 octobre 2020. — CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

L'information du Sunday Times selon laquelle Kylian Mbappé envisage de quitter le PSG l'été prochain n'est évidemment pas passsée inaperçue en Espagne. Et surtout à Madrid. Déjà que les journaux madrilènes en font des caisses quand il ne se passe rien, on imagine bien l'agitation dans les rédactions de Marca et As depuis dimanche.

Marca a été le premier a dégaîné, lundi, en s'adressant directement à l'attaquant français: «Ici, nous t'attendons», a écrit le quotdien en première page. 

Ce mardi, As relance en affirmant que «le Real a l'avantage». Pas vraiment une surprise, l'intérêt réciproque entre le joueur et le club n'est pas un secret. L'arrivée un jour ou l'autre du futur meilleur joueur du monde semble même une évidence pour beaucoup. Pour le journal pro-madrilène, Florentino Perez a plusieurs longueurs d'avance pour réaliser «ce transfert stratégique pour la prochaine décennie».

Tout d'abord, l'été 2020 ayant été calme, le Real Madrid aura de l'argent en réserve. La présence de Zinédine Zidane est également un argument de poids, tout comme la présence de plusieurs français dans l'effectif. Et le Real est, comme chacun sait, le club où il faut jouer pour espérer le Ballon d'or.

Tout cela est très vrai. En revanche, As évoque un transfert de 120 à 150 millions d'euros. La bonne blague... Si départ il devait y avoir, sûr que ce ne serait pas dans ces eaux-là. Il est très (très) peu probable que le PSG vende son joyau aussi peu cher.

Certes, il est en fin de contrat en 2022, mais si le club devait accepter de laisser filer Mbappé, ce serait probablement contre une prolongation pour contraindre le club acheteur à sortir le chéquier. Comme lui l'avait fait avec Neymar et Mbappé, justement, en 2017.