OL : Volte-face pour Dzsenifer Marozsan et Sarah Bouhaddi, qui prolongent finalement leur aventure à Lyon

FOOTBALL FEMININ Après avoir programmé au printemps rejoindre le championnat américain, la meneuse de jeu allemande et la gardienne des Bleues ont signé lundi une prolongation de respectivement trois et quatre ans avec l'OL

Jérémy Laugier

— 

Dzsenifer Marozsan, ici buteuse en finale de Ligue des champions, en mai 2019 contre le Barça, sera encore lyonnaise la saison prochaine.
Dzsenifer Marozsan, ici buteuse en finale de Ligue des champions, en mai 2019 contre le Barça, sera encore lyonnaise la saison prochaine. — Balazs Czagany/AP/SIPA

« Président, le monde est petit donc je ne vous dis pas au revoir mais à bientôt. » Sarah Bouhaddi ne pensait pas si bien dire, le 18 avril, en concluant ainsi sa vidéo annonçant son départ de l'OL, après 11 années en tant que gardienne titulaire et notamment six sacres en Ligue des champions. « Il est temps pour moi de prendre mon envol », indiquait l’internationale tricolore de 33 ans, qui avait alors en tête, tout comme sa coéquipière allemande Dzsenifer Marozsan, la découverte du championnat américain.

Mais deux mois plus tard, la pandémie de coronavirus continue de bloquer la NWSL, au point d’avoir poussé les deux joueuses lyonnaises à chambouler leurs plans. L’OL a ainsi annoncé lundi soir être parvenu à un accord pour prolonger nettement Sarah Bouhaddi (jusqu’en juin 2024) et Dzsenifer Marozsan (2023).

« L’Olympique Lyonnais se réjouit de l’engagement sur le long terme de Sarah et Dzsenifer, confirmant ainsi le lien très fort qui unit ces deux joueuses emblématiques à l’ensemble de l’institution », annonce le communiqué du club bouclant ce long feuilleton. Jean-Michel Aulas pourrait désormais tenter de convaincre la précieuse latérale anglaise Lucy Bronze (elle aussi en fin de contrat le 30 juin) d’en faire de même.