Girondins de Bordeaux : Après Heung-min Son, Ui-jo Hwang effectue son service militaire coréen

FOOTBALL L’attaquant des Marine et Blanc va multiplier les exercices militaires pendant quatre semaines

Clément Carpentier

— 

Ui-jo Hwang, l'attaquant des Girondins de Bordeaux.
Ui-jo Hwang, l'attaquant des Girondins de Bordeaux. — NICOLAS TUCAT / AFP
  • Ui-jo Hwang a profité de l’arrêt de la Ligue 1 pour rejoindre son pays natal afin d’effectuer son service militaire réduit.
  • Pendant quatre semaines, il va vivre au rythme des entraînements de l’armée de la Corée du Sud pour y apprendre les bases.
  • Il devrait être de retour en France début juin et suivre une période de quatorzaine avant toute reprise d’entraînement avec le club.

Chacun son tour. Alors que l’attaquant de Tottenham Heung-min Son a terminé vendredi dernier son service militaire en Corée du Sud avec les félicitations de l’armée, Ui-jo Hwang vient de commencer le sien. Confiné en France depuis plusieurs semaines, le joueur des Girondins de Bordeaux a rejoint son pays natal ces derniers jours.

Comme son compatriote, il devait réaliser son « mini » service militaire avant son 28e anniversaire, c’est-à-dire le 28 août prochain et il a profité de l’arrêt définitif du championnat de Ligue 1 pour le faire. Un service militaire obligatoire mais réduit à quelques semaines car Ui-jo Hwang a obtenu le statut de « sportif » grâce à sa médaille d’or remportée avec l’équipe nationale de Corée du Sud aux Jeux asiatiques 2018 en Indonésie. Pour rappel, il dure environ deux ans pour tous les autres citoyens.

Quatorzaine à respecter à son retour

Le Bordelais va effectuer une semaine de plus que le Londonien. Pourquoi ? Selon les informations de 20 Minutes, il a choisi l’Armée de Terre et non la Marine comme Heung-min Son. Il devra donc faire quatre semaines d’entraînement et non trois mais le programme devrait rester à peu près : des exercices physiques, des ateliers d’apprentissage du maniement d’un fusil ou encore des entraînements au gaz lacrymogène.

Ui-jo Hwang devrait ensuite rentrer en France début juin car si les frontières restent fermées au-delà de l’espace Schengen, il est autorisé à revenir en raison de ses obligations salariales. En revanche, il devra respecter une période de quatorzaine. Pour l’instant, il est prévu que les Girondins de Bordeaux reprennent l’entraînement individuel à distance à partir du 1er juin avant de se retrouver progressivement au Haillan à partir du 22 juin selon un protocole sanitaire strict.

Par ailleurs, un autre compatriote de Ui-jo Hwang, le milieu de terrain de Valence Kang-in Lee sur lequel les Girondins auraient des vues, était surtout suivi de très près par le club il y a un an selon les informations de 20 Minutes. Aujourd’hui, il ne fait plus partie des priorités du club alors que certains médias français parlent d’un intérêt prononcé de l’Olympique de Marseille pour cet international coréen.