Real Madrid-Barça: Le Clasico est « une grande opportunité de changer les choses », estime Zidane

FOOTBALL Le coach madrilène sait que son équipe dans le dur en ce moment, mais il ne désespère pas

N.C.
— 
Zinédine Zidane avec ses joueurs à la veille de Real Madrid-Barcelone, le 29 février 2020.
Zinédine Zidane avec ses joueurs à la veille de Real Madrid-Barcelone, le 29 février 2020. — Chema Moya/EFE/SIPA

Un Clasico à quitte à double pour le Real Madrid de Zinédine Zidane. Après un mois de janvier parfait, les Madrilènes sont dans le dur depuis quelques semaines. Hazard s’est (re) blessé, le Barça est repassé devant en Liga et le Manchester City de Pep Guardiola est venu l’emporter à Bernabeu en 8e de finale aller de la Ligue des champions. Bref, ça va moyen, à l’heure de recevoir le rival catalan dimanche soir.

« C’est vrai que c’est un moment délicat, a convenu Zidane en conférence de presse, ce samedi. Mais ça arrive. La seule chose qui compte, c’est ta réaction. Comment on va réagir pendant ce match ? Il faut que l’on garde un état d’esprit très positif pour sortir de là. Je comprends que nos supporters soient un peu peinés par ça, mais on a besoin d’eux, et on va tout donner. »

Comme à chaque fois que ça tangue un peu à Madrid, les médias n’ont pas attendu longtemps avant de mettre la pression sur le coach français. Alors, fragilisé, Zizou ? « Je ne sais pas, il faut demander aux bonnes personnes, a déclaré l’intéressé, qui commence à avoir l’habitude de ces questions. Il ne faut pas oublier qu’à la fin, il n’y a jamais qu’une seule équipe qui gagne. Bien sûr qu’il y a matière à critique dans mon travail, c’est ce que vous faites (les journalistes), et je le comprends. Le responsable, c’est moi. Ça arrive. Mais j’ai la force de continuer. »

« Lors de ce match, on oublie tout le passé »

Le résultat de dimanche vaudra quand même cher pour la suite de la saison. Une victoire et le Real repasse devant son adversaire, s’offrant un peu de répit avant le retour à City. Une défaite et le vent pourrait souffler très fort. L’avantage, c’est que le Barça ne respire pas la sérénité non plus en ce moment. « Je ne me fie pas aux dynamiques., balaye Quique Setien, le coach du Barça. Lors de ce match, on oublie tout le passé et c’est le présent qui importe. Ce sont deux grandes équipes, deux équipes qui donneront le maximum indépendamment de la situation de chacun. Je suis très content de notre trajectoire, on s’améliore peu à peu. »

« Ce match, je le vois comme une grande opportunité de changer les choses. Comme ça, et simplement comme ça, assène de son côté Zidane. Parce que si je réfléchis au contexte, à ce qu’il va se passer si on perd etc., je ne suis pas dans mon rôle. Mon rôle, c’est d’amener tous mes joueurs vers la victoire. »